À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Dans une interview pour CNN, le directeur du comité d’organisation s’est exprimé sur la place des LGBT lors de la prochaine Coupe du Monde.

L’homosexualité n’est pas très bien vue au Qatar et c’est le moins que l’on puisse dire. En effet, le pays qui organise la prochaine Coupe du Monde de football a déclaré l’homosexualité illégale et réprimande sévèrement les droits de ces personnes. De ce fait, la chaîne américaine CNN a donc interrogé le directeur du comité d’organisation de l’événement sur les risques des supporters LGBT. A cette question, Nasser Al Khater assure que les fans LGBT pourront assister aux matchs de la Coupe du Monde sans aucun risque mais il fixe néanmoins certaines limites. “Tout le monde sera le bienvenue ici et tout le monde se sentira en sécurité ” a-t-il déclaré. Cependant, il ajoute que ” le Qatar reste conservateur du point de vue de la démonstration d’affection en public. ” ” Nous demandons aux fans de respecter les différentes cultures, comme nous le faisons nous-mêmes. ” explique-t-il.

” Les démonstrations d’affection en public sont mal vues, et cela vaut pour tous. Le Qatar et les pays environnants sont beaucoup plus pudiques et conservateurs. “

Nasser Al Khater pour la chaîne CNN

Les supporters LGBT pourront donc tranquillement assister aux matchs mais ils ne devront pas exprimer leur amour en s’embrassant ou même en se câlinant. Au Qatar, l’homosexualité est passible d’une peine de 7 ans d’emprisonnement. Concernant les musulmans LGBTQIA+, ces derniers peuvent même être condamnés à mort.

Une Coupe du Monde très controversée

Cette édition 2022 de la Coupe du Monde ne jouit pas d’une image très prestigieuse, en grande partie à cause d’un scandale sur les conditions de travail des employés. En effet, les ouvriers auraient été exploités lors de la construction des stades et un grand nombre d’entre eux seraient décédés sur les chantiers. Dans une enquête publiée en février dernier, le Guardian affirmait que 6.500 ouvriers immigrés en provenance de pays pauvres étaient morts dans l’émirat depuis l’attribution de la Coupe du monde en 2010. Par ailleurs, un nouveau rapport de l’Organisation Internationale du Travail évoquait un total de 50 décès seulement sur l’année 2020. De leur côté, les organisateurs de la Coupe du Monde ont évidemment démentis ces informations.

” Les chiffres avancés par certains médias sont utilisés pour créer de la négativité “

Nasser Al-Khater

Le directeur du comité d’organisation de la Coupe du Monde Nasser Al-Khater ne cache pas le fait qu’il y ait eu des morts mais selon lui, il n’y en aurait eu ” que 3.” ” Au Qatar, trois travailleurs de la Coupe du monde sont morts, ce sont des données publiques, que nous n’avons jamais cachées. Les chiffres avancés par certains médias sont utilisés pour créer de la négativité autour de l’événement, et servir des intérêts personnels. Ils sont absolument faux. Nous ne reconnaissons pas ces chiffres, qui ne sont d’ailleurs pas contextualisés. C’est du journalisme irresponsable. C’est comme si chaque mort au Qatar était liée à la Coupe du monde.” a-t-il affirmé dans un entretien à plusieurs médias étrangers dont As.

Si les déclarations du président pourront rassurer les nombreux supporters LGBT, elles ne permettront pas pour autant d’améliorer l’image particulièrement négative de cette édition au Qatar.

A lire aussi : Le PSG peut-il gagner la Ligue des Champions ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Alicia Dadoun remplace Naïma Rodric dans Un si grand soleil : ça arrive souvent ces changements ?

À la uneActualitéCinéma

5 films pour redécouvrir la carrière de Gaspard Ulliel

À la uneSéries Tv

The rings of power : la série Le seigneur des anneaux s'offre un titre

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Marvel : c’est quoi le multiverse au centre du MCU ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux