À la uneActualitéFranceSanté

Masque obligatoire : Quelles sont les rues de Paris concernées ?

Depuis ce lundi matin, le port du masque est obligatoire dans certaines zones de Paris et de sa petite couronne. Quelles sont les rues concernées ?

Cette mesure concernant les plus de 11 ans, applicable pour un mois et renouvelable, intervient dans l’objectif d’éviter une seconde vague du coronavirus. Le port du masque est donc désormais obligatoire dans certaines zones extérieures de Paris et de sa couronne. Les premiers visés sont les lieux “à forte affluence“.

Le 31 juillet dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé que les préfets pouvaient désormais prendre des arrêtés pour imposer le port du masque dans les espaces publics non couverts. Depuis, 1400 villes ont déjà pris cette décision. Le mardi 4 août, la maire de Paris, Anne Hidalgo avait transmis cette demande au préfet de police de la ville. La sonnette d’alarme a alors retenti face à une situation toujours plus alarmante. Pour consulter la liste des zones concernées de la capitale, rendez-vous sur le site de la préfecture de police.

Une mesure applicable jusqu’au 10 septembre

Les lieux touristiques sont les premiers évoqués. Ainsi que les quais de Seines, les rues commerçantes et les grands axes…

En Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne ainsi que dans le Val-d’Oise, les préfectures ont suivi le mouvement. Afin de prévenir les habitants et passants concernés par cette nouvelle mesure, des panneaux de signalisation devraient être installés à chaque entrée et sortie des zones. Autre point important, cette liste est modifiable. En effet, des mises à jour peuvent être apportées en fonction de l’évolution de la propagation du virus. Ainsi, d’une rue à l’autre, la réglementation n’est plus la même. A croire qu’un plan des zones sera nécessaire pour se repérer. Cependant, malgré la gêne qu’il peut occasionner, notamment en cette période de canicule, cette décision n’est pas à prendre à la légère.

Pour les deux premières semaines, une certaine tolérance est acceptée le temps que les habitants de la capitale s’habituent. Au-delà, comme pour les transports en commun et lieux publics intérieurs, le non-respect du port du masque sera passible d’une amende de 135 euros. Pour le moment, la date limite est fixée au 10 septembre. Mais la situation actuelle laisse penser un renouvellement de cette mesure. Surtout que les craintes au sujet d’une seconde vague se font toujours plus entendre.

Point sur la situation actuelle en France

La semaine dernière, en hexagone, les autorités sanitaires ont recensé près de 10 000 nouveaux cas de contaminés. Pour Eric Chaumes, le virus touche notamment “les plus laxistes“, soit la tranche des 20-40 ans. Si certains sont symptomatiques, ils n’empêchent pas sa propagation. Et “beaucoup ne portent pas le masque” a précisé le chef du service des maladies infectieuses à la Pitié-Salpétrière. Pour autant, le pays n’a pas dépassé le seuil limite d’alerte. Pour le moment, le taux de reproductivité se montre rassurant.

Et vous, pensez-vous que rendre obligatoire le port du masque est une solution pour éviter la propagation du virus ?

A lire aussi : La course au vaccin avance-t-elle ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFootSport

Disparition à 60 ans de Diego Maradona, selon la presse argentine

À la uneInsoliteInternational

Qu'est-ce que ce monolithe découvert dans le désert de l'Utah ?

ActualitéCultureSéries Tv

"Le Jeu de la Dame" devient la série la plus regardée au monde sur Netflix

À la uneSéries Tv

"Evasions" : le nouveau prime de Plus belle la vie le 15 décembre

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux