ActualitéSortiesSpectacles

On a vu pour vous…1984 au Théatre de Menilmontant

Une oeuvre culte

Il est de ces œuvres qui marquent à jamais le monde de la science fiction, et 1984 de Georges Orwell en fait parti.

La tendance aux reboots et aux suites que nous inflige Hollywood à permis, pour le meilleur, et surtout le pire, à de nouvelles générations de découvrir des œuvres cultes comme Blade Runner, Star Wars, Robocop ou prochainement Dune.

Mais une oeuvre magistrale de la littérature SF reste épargnée par cette mode : 1984.

Publié en 1949, le roman d anticipation à marqué son temps. Et depuis 8 saisons, son adaptation au théâtre ravi les spectateurs parisiens.

Adapté par Alan Lyddiard et mise en scène par Sebastien Jeannerot, cette pièce d une heure quarante, nous plonge dans un univers dystopique anglais contrôlé par Big Brother, dictateur inspiré de Staline et Hitler.

 

Résiste, prouve que tu existes

Si vous n’avez jamais lu le livre, ou vu son adaptation au cinéma des années 80, un rapide résumé s’impose:

Winston tient un journal dans lequel il condamne la société totalitaire dans laquelle il vit.
Au ministère où il travaille, il est contacté par O’Brien, membre d’une société secrète tentant de faire tomber le Parti.
Parallèlement, il se sent espionné par Julia. En réalité, c’est le début d’une histoire interdite.

Si ce rapide résumé ne fait pas preuve d ‘originalité, c’est avant tout car de nombreuses œuvres se sont inspiré de 1984 et de son univers dystopique.

Je ne ferai pas durer le suspense: 1984 est une pièce de théâtre de qualité. Qu’on ai lu ou pas le livre originel, qu’on aime ou pas ce genre d’univers, il n’y a pas à hésiter.

 

Une adaptation réussie

La mise en scène est maîtrisée, rythmée et efficace. Après 8 saisons à succès, la machine est bien rodée !

Que ce soit les enchaînements de scènes, les mouvements du décor, tout fonctionne. Certains reprocheront la présence un peu trop prononcée des écrans, mais c’est justement un rappel de l’omniprésence des télé-écrans dans l’oeuvre de base.

Les acteurs, notamment Sebastien Jeannerot (qui officie également à la mise en scène), sont excellents. Nous ressentons ici clairement l’oppression qu’ils subissent tout au long de la pièce, leurs joies, leurs peines et leurs désillusions.

Une mention particulière pour la musique, d’une rare qualité. Son seul défaut: le nombre de tracks est trop faible, et peu devenir lassant à cause d’une utilisation abusive des thèmes principaux.

Adapter une oeuvre telle que 1984 était un pari difficile. Cette pièce est bien évidement moins dense, moins complète et moins forte que le roman. Mais la satisfaction et le plaisir sont tout de même au rendez vous.

Petite mise en garde: certaines scènes peuvent choquer les spectateurs les plus jeunes. Cette histoire n’est clairement pas destinée aux enfants.

Après 8 ans de succès, l’équipe de 1984 s’apprête à tirer le rideau pour la dernière fois. Il ne vous reste plus que quelques dates pour profiter de ce spectacle unique.

La guerre, c’est la paix

1984 de Georges Orwell, tous les mardi et jeudi à 21h, jusqu’au 8 février !

 

 

Related posts
À la uneActualitéInternational

L'Algérie ferme ses frontières aériennes au Maroc

À la uneActualitéFrance

51% des Français déclarent ne plus croire en Dieu

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Apple refuse le retour du jeu Fortnite sur son store

À la uneActualitéSport

JO 2022 : La vaccination devient obligatoire pour les athlètes américains

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux