À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … le premier épisode de The Mandalorian, la série Star Wars

L’univers Star Wars revient du coté de Disney + avec une nouvelle série : The Mandalorian. Pour cette série réalisée par Dave Filoni, un nouveau chasseur de prime fait son apparition. Chronologiquement, l’histoire se situe après la chute de l’Empire et avant l’émergence du Premier Ordre. À travers les 8 épisodes de la saison 1, le spectateur est plongé au cœur des voyages de ce nouveau héros dans les contrées les plus lointaines de la galaxie.

The Mandalorian, la nouvelle série de l’univers Star Wars vient de faire ses grands débuts sur la plateforme Disney +. Le premier épisode de la série est disponible depuis le 12 novembre aux Etat Unis comme Disney + qui a également été inaugurée le même jour. Pour la France, la série sera disponible en même temps que la plateforme c’est à dire le 31 mars 2020.

Résumé rapide de l’épisode

Dans ce premier épisode, Dave Filoni ainsi que Jon Favreau à l’écriture nous plonge dans une nouvelle histoire autour d’un chasseur de prime mystérieux. Casque a la Boba Fett, armure rouge et blaster a la ceinture, notre nouveau héros sans nom termine la capture d’un extraterrestre. Une fois la récompense récupérée, notre chasseur de prime s’engage dans une nouvelle mission. Celle ci l’emmène sur une nouvelle planète aride où il découvrira l’identité de sa cible. Pour ce premier épisode, The Mandalorian offre combat à mains nues, bataille aux blaster, effets spéciaux et les traditionnels fondus à la George Lucas.

Cette série, en plus d’avoir la lourde tâche de lancer la plateforme de streaming de Disney, a aussi pour mission de contextualiser la transition entre l’Empire et le Nouvel Ordre. Et le moins que l’on puisse dire c’est que concernant ce premier épisode c’est raté. L’épisode introduit le personnage et tente de lui donner un peu de contexte. Mais l’univers Star Wars reste bien mystérieux. Il ne faut pas rater le moment ! La phrase indiquant la période durant laquelle se passe la série. C’est à dire pendant la Nouvelle République. Malheureusement, très peu d’éléments concernant la Nouvelle République ainsi que l’univers de Star Wars.

Très peu de détails sur le héros

Concernant le personnage principal, Disney joue la carte du mystère. Pas de nom et pas de visage. Un personnage très peu expressif au début de l’épisode et qui va s’exprimer de plus en plus. Pour en apprendre sur la construction de ce personnage sans nom, il faut attendre la moitié de l’épisode par une série de flashbacks. Pas très original mais efficace. Il faut ensuite patienter jusqu’à la toute fin de l’épisode pour entrevoir un trait de caractère de notre héros. Toutefois, les plans longs de celui ci, couplés d’un fond sonore épique aident fortement à augmenter son charisme. Et ce malgré le costume à mobilité réduite.

Pour un épisode de lancement Disney + frappe fort visuellement. L’épisode est beau ! La diversité des costumes nous replonge dans l’univers Star Wars. Les effets spéciaux ont de la gueule, mention spéciale pour le monstre sous la glace. Ensuite les paysages mettent une vraie claque. Enfin, la lumière est gérée d’une main de maître. Quant à la bande son, elle reprend des notes des anciennes musiques de la saga. La dimension orchestrale propre à Star Wars est conservée.

La série reste principalement pour un public non pas fan mais qui connaît un minimum la saga de George Lucas. Comme indiqué plus tôt, il y a très peu de contextualisation, il est donc très compliqué de comprendre l’environnement sans s’y être frotté auparavant. Surtout que l’élément principal de l’épisode qui pousse à enchaîner sur le deuxième épisode est directement lié au reste de la saga…

A lire aussi : Disney+ : la plate-forme arrive le 31 mars 2020 en France

About author

Raymond Stephane Journaliste VL-media
Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Lyon arrache la qualification

À la uneActualitéFranceSociété

Un rugissement solidaire pour le 2e jour de mobilisation

À la uneEuro FootFootNon classéSport

Didier Deschamps prolonge jusqu'en 2022

À la uneActualitéBrèves

Bordeaux : une femme transgenre jetée par-dessus une rampe de parking

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux