CinémaMusique

Philippe Katerine : moderne et atypique

Philippe Katerine est très curieux et garde la même excitation que dans sa jeunesse lors de la sortie d’un nouveau disque.

Philippe Katerine, acteur, réalisateur et musicien, toujours inattendu. Actuellement, il fait un carton dans le film “Le grand bain” où son personnage crée un large sentiment d’empathie. L’artiste éprouve un certain plaisir à être incompris, comme il l’a indiqué au magazine Society. 

Si ses premiers albums avaient un air de bossa nova, l’artiste travaille aujourd’hui sur un nouveau disque totalement différent. Et oui, depuis le mois de mai dernier, il expérimente la MAO (musique assistée par ordinateur). Dans un entretien accordé à Society, Katerine parle d’un disque “très, très agité”. Artiste en éternelle progression, il est toujours à la recherche de nouveautés. Philippe Katerine est très curieux et garde la même excitation que dans sa jeunesse lors de la sortie d’un nouveau disque.

Artiste et amateur

Amateur de musique actuelle, il aime beaucoup Kayne West. Philippe Katerine le décrit comme un “enfant malade créatif” dans l’interview qu’il accorde à Society.  De plus il s’est aussi rendu au concert de PNL pendant le festival de Cannes. Le chanteur à écouté certains morceaux des dizaines de fois. Il se décrit comme Dieu lorsqu’il compose : “ces trois minutes n’auraient jamais existé sans toi”. Ce dernier a refusé la médaille des Arts et des Lettres car il trouvait la démarche déplaisante. “Il faut se soumettre à la République. Ce qui, pour moi, en temps que Vendéen, est impossible”.

Un acteur en effervescence

Lorsque Philippe Katerine joue le rôle de Thierry, dans “Le grand bain”, il avoue au magazine Society qu’il joue en pensant à l’adolescent qu’il était lorsqu’il avait 15 ans. À cette époque, il portait des blousons trop grands et ses camarades l’appelaient “Poubelle”. L’acteur s’attache beaucoup à ses personnages et les laisse parfois déborder sur la réalité. Le surnom Katerine lui vient de Catherine Deneuve, l’artiste cherchait à lui ressembler, à être elle. Depuis le Grand bain il a déjà commencé à tourner autre chose dans les bureaux d’Anne Hidalgo, à l’Hôtel de ville.

Révolutionnaire

Il en critique d’ailleurs vivement la décoration dans l’interview qu’il donne au magazine Society. “C’est ça qu’elle à posé dans son bureau à l’hôtel de ville ? Ça rend service ni à la peinture ni au lieu. Faut raser. Comme le Louvre. C’est fini, tout ça”. Philippe Katerine est un personnage timide, qui adore le rôle d’observateur qu’il prend lors du tournage du grand bain qu’il appelle “une micro société, un monde”. Il y dessinera beaucoup. Le cinéma lui sert de “réinsertion sociale”, pour lui, être assis à une table de 20 personnes est une épreuve insensée.

A lire également :

About author

Poppy Jordan
Related posts
À la uneActualitéCinémaCultureInternationalPop & GeekSéries Tv

Qui est Zendaya, plus jeune lauréate de l'Emmy Award de la meilleure actrice ?

À la uneCultureMusique

QALF de Damso: Top ou Flop?

CultureMusique

Radiooooo, une carte à remonter le temps

À la uneActualitéCultureFranceMusique

Le rappeur Freeze Corleone, accusé d'antisémitisme

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux