À la uneActualitéInternational

Pour Donald Trump, la « grippe espagnole de 1917 » aurait mis fin à la Seconde Guerre mondiale…

Lors de son point presse lundi 10 août, le président américain a voulu comparer la grippe espagnole au coronavirus. Il a finalement complètement mélangé les dates, et les faits.

L’Histoire n’est apparemment pas son fort. Grand habitué de la désinformation et des confusions diverses, Donald Trump a prouvé ce lundi 10 août qu’en plus d’avoir du mal avec les faits, il en avait avec les dates. Lors d’un point presse qui a dû être écourté en raison de coups de feu aux abords de la Maison-Blanche, le président a voulu s’appuyer sur l’histoire américaine pour défendre sa gestion de la pandémie de coronavirus. Il s’est finalement bien emmêlé les pinceaux, en affirmant que la grippe espagnole de “1917” avait probablement conduit à la fin de la Seconde Guerre mondiale : « La chose la plus proche est en 1917, la grande pandémie. C’était certainement une chose terrible où ils ont perdu entre 50 et 100 millions de personnes. Cela a probablement mis un terme à la Seconde Guerre mondiale, tous les soldats étaient malades« , a-t-il déclaré.

A lire aussi : Donald Trump censuré après avoir (encore) diffusé une fake news sur le coronavirus

Des incohérences à la pelle

Cette sortie (encore) bien hasardeuse comporte de multiples inexactitudes, au point de se demander où Donald Trump a réellement voulu en venir avec cette comparaison. La « grande pandémie » à laquelle il fait référence serait la grippe espagnole, qui a commencé en…1918, pas en 1917 et qui est donc apparue à la fin de la…Première Guerre mondiale, pas la Seconde. Et si un responsable de la Maison-Blanche s’est empressé de déclarer à USA Today que Donald Trump voulait simplement parler de la Première Guerre mondiale, d’autres incohérences subsistent. Selon les données de l’Institut Pasteur, la grippe espagnole n’aurait pas fait jusqu’à 200 millions de morts comme l’évoque Donald Trump, mais entre 20 et 50 millions de 1918 à 1919. Et selon toute vraisemblance, cette pandémie aurait davantage été propagée par la guerre plutôt que d’y mettre fin. Une guerre qui s’est d’ailleurs terminée en raison de l’armistice signé le 11 novembre par l’Allemagne, aucune trace historique n’affirmant que cela aurait été en raison de la pandémie…Donald Trump et les faits, ce n’est décidément pas une grande histoire d’amour.

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSéries Tv

On a revu ... le premier épisode de Judo Boy (Récré A2 - 1985)

À la uneEquitationSport

Compétition du Haras d’Hennebont : place aux shetlands !

À la uneInternationalPolitique

Est-ce que Joe Biden va se retirer de la course à la Maison Blanche ?

À la uneJeux Olympiques Paris 2024

Jeux Olympiques : pourquoi voit-on des policiers étrangers dans Paris ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux