À la uneActualitéFrancePolitique

Primaire EELV : défaite de Duflot

Un coup dur pour Cécile Duflot : la députée de Paris, grande favorite de la primaire d’EELV, a été éliminée au premier tour. Se qualifient pour le second tour, prévu le 7 novembre, les eurodéputés Yannick Jadot et Michèle Rivasi.

A lire aussi : Lettre ouverte à Cécile Duflot, ministre du logement

Jadot, arrivé en tête avec plus de 35% des votes, a affirmé aujourd’hui qu’il n’est pas « surpris par la victoire », fruit d’un projet d’« écologie de la crédibilité et de la responsabilité ». L’eurodéputé déclare vouloir se démarquer de la ligne politique de François Hollande, avec lequel il exclut l’éventualité d’une collaboration. Même s’il dit partager « les valeurs de la gauche », le favori de la primaire EELV se définit « d’abord écologiste ». Les objectifs de Jadot sont une transformation du quotidien des Français, ainsi que l’amélioration de leur niveau de vie. Evidemment, le respect de l’environnement et une utilisation plus responsable des ressources naturelles sont également parmi les priorités du candidat.

Si la primaire des Verts est très peu médiatisée en raison du faible nombre d’électeurs et de parlementaires du parti, les sympathisants écologistes se sont mobilisés massivement pour cette primaire : presque 3 votants sur 4 (corps électoral d’EELV) ont exprimé leur préférence.

Cécile Duflot, la vraie perdante

Quant à Cécile Duflot, l’ancienne ministre du logement, ne dépasse pas 25% des voix et se place ainsi derrière Michèle Rivasi (30%). La député de Paris, qui s’est dite « déçue » par le résultat du vote, se conformera au candidat issu de la primaire mais ne donne aucune consigne de vote.

la-ministre-du-logement-cecile-duflot

Si la défaite de Duflot a étonné plusieurs analystes politiques, elle n’a pas surpris les militants écologistes, qui ont l’habitude d’éloigner de la tête de leur parti les candidats trop « médiatiques ». Après le précédent Hulot, les militants des Verts ont éliminé le candidat au plus fort potentiel électoral en dehors du parti même.

L’écologiste Jean-Vincent Placé déclaré à ce sujet que « Cécile Duflot était évidemment la plus connue et de loin la meilleure », et il a défini la stratégie des Verts comme une « forme de suicide ».

Le même Jadot a affirmé ne pas croire à la possibilité d’un « président écologiste en 2017 ». Le candidat à la primaire EELV vise plutôt à l’obtention d’un bon score aux élections législatives et à une meilleure implantation territoriale. Mais si le (probable) futur candidat à la course présidentielle ne croit pas en sa victoire, les électeurs vont-ils y croire ?

Crédit photo à la Une : www.sudouest.fr

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Bobby Lashley, le futur champion WWE?

ActualitéÉtudiantMédiasPolitique

Communication 2.0 : quand la politique s'en mêle

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux