À la uneActualitéFrancePolitique

Primaire à droite : ce qu’il faut savoir

La primaire de la droite et du centre entre dans sa dernière ligne droite. Après les deux débats télévisés au terme desquels les candidats se sont dévoilés, les positions semblent désormais se confirmer. Quels sont les candidats favoris dans les sondages et qui sont-ils ? Quelles sont leurs forces, leurs faiblesses et leurs propositions ? Notre dossier pour tout comprendre.

  • Primaire, l’état des lieux à J-5 : Juppé et Sarkozy en tête, talonnés par Fillon

D’après un sondage Ifop-Fiducial* publié mardi, Alain Juppé reste en tête avec 33% d’intentions de vote. Mais dans le même temps, l’écart se resserre entre le candidat de 71 ans et Nicolas Sarkozy. Ils perdent respectivement 4 points à 33% et 1 point à 30% pour l’ancien chef de l’État.

En revanche, François Fillon a gagné 8 points à 20% au cours des deux dernières semaines. Il s’affiche comme un concurrent incontournable du premier tour. « Maintenant qu’elle est enclenchée, on ne va pas mollir », déclare-t-il à propos de sa poussée dans les sondages. Une « dynamique Fillon [qui] bouleverse la donne et modifie de manière profonde le rapport de forces électorales », constate Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop.

  • Les autres candidats sont à la traîne

Bruno Le Maire perd 3 points et tombe à 8%. Il est suivi par Jean-François Copé, qui est crédité de 4% (et gagne 1 point) puis de Nathalie Kosciusko-Morizet qui stagne à 3%. Enfin, le candidat du Parti Chrétien-démocrate, Jean-Frédéric Poisson, arrive bon dernier des sondages à 2% et perd ainsi 1 point.

9% : c’est l’évaluation de l’indice de participation du corps électoral à la primaire de la droite selon cette même enquête.

Les candidats à la primaire de la droite et du centre lors du premier débat audiovisuel, le 13 octobre 2016 sur TF1.

Les candidats à la primaire de la droite et du centre lors du premier débat audiovisuel, le 13 octobre 2016 sur TF1.

 

  • Une primaire, ça sert à quoi ?

Tous les jours, on entend parler des primaire de la droite. Les petites phrases et les grosses boulettes s’enchaînent, si bien que la confusion semble régner. Si l’on entend parler tous les jours de cette primaire, quelles en sont les règles ? Qui peut participer et qui peut aller voter ? La réponse ici en 4 points.

  • Les candidats passés au crible

Si certains des candidats occupent depuis longtemps l’espace médiatique, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy en tête, les autres sont plus en retrait. Pour tout connaître des candidats à l’investiture présidentielle, retrouvez notre série “Les candidats à la primaire LR passés au crible”.

On est donc à J-5 du premier tour de la primaire de la droite. L’envol du candidat François Fillon face au recul des favoris Alain Juppé et Nicolas Sarkozy rebat les cartes du jeu électoral. Réponse le 20 novembre.

* Sondage réalisé du 31 octobre au 14 novembre par questionnaire auto-administré en ligne, auprès d’un échantillon représentatif de 7.229 personnes au sein duquel a été isolé un échantillon de 647 électeurs se déclarant certains de participer à la primaire organisée par LR.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureÉtudiantFranceReportages

On a testé pour vous … la 8ème édition du concours Burgers Toqués

À la uneActualitéBrèvesInternational

Une femelle rhinocéros meurt noyée après une tentative d'accouplement

À la uneActualitéInsoliteMusique

Nicki Minaj invitée à la Maison Blanche pour discuter sur la vaccination

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

#Anti2010 : pourquoi les élèves nés en 2010 sont moqués sur les réseaux sociaux ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux