ActualitéCinéma

Quels sont les 10 plus gros succès du cinéma français au box-office?

Si les films américains sont au top des tendances, le cinéma français a également su faire ses preuves. Beaucoup de long-métrages ont marqué l’histoire du box-office national, enchaînant les records, le succès et suscitant un engouement sans précédent. En voici 10.

Le cinéma français, riche en histoire et en talents, a su conquérir le cœur des spectateurs du monde entier. Des comédies hilarantes aux drames bouleversants, en passant par des aventures captivantes, le cinéma français fait sensation. Le cinéma vous incite à voyager à travers des époques et des genres cinématographiques variés, à la rencontre de personnages inoubliables et d’histoires qui vous toucheront en plein cœur.

Bienvenue chez les Ch’tis, une immersion dans le Nord

C’est un film multi-générationnel ! C’est en 2008 que Dany Boon présente sa comédie sur la région de son enfance, dans laquelle il riait des clichés des gens du Nord. À l’origine, rien ne laissait présager un succès pour le film. Pourtant, Bienvenue chez les Ch’tis a battu des records jusqu’à devenir le plus gros succès du cinéma français du box-office. Le film raconte l’histoire de Philippe Abrams, un directeur de poste du sud de la France qui, par mutation, déménager dans le Nord-Pas-de-Calais, une région qu’il redoute. Son arrivée dans le village de Bergues chamboule la vie des habitants et donne lieu à des situations cocasses. L’humour est omniprésent, mais il est toujours bienveillant et jamais méchant. Le film montre que les préjugés sont souvent fondés sur l’ignorance et contribue à décloisonner l’image des Ch’tis et à leur redonner une place positive dans l’imaginaire français.

Après quelques mois, Bienvenue chez les Ch’tis a atteint plus de 20 489 000 entrées. Le long-métrage se place alors juste derrière Titanic qui trône sur le podium avec près de 22 millions d’entrées. Ce triomphe, Dany Boon le doit au bouche-à-oreille. Les spectateurs ont été conquis par l’humour et le message positif du film, et ils n’ont pas hésité à le recommander à leurs amis et à leur famille. Il a touché des personnes de tous âges et de tous horizons devenant un véritable phénomène de société.

Intouchables, un succès poignant

C’est un incontournable. En 2011, Éric Toledanno et Olivier Nakache surprennent le public avec une comédie dramatique, drôle et touchante : Intouchables. Avec son histoire inspirée de la vie de Philippe Pozzo di Borgo, il devient un gros succès au box-office. Le film connait une telle réputation grâce à son histoire touchante et universelle. Il évoque une amitié entre Philippe, un milliardaire tétraplégique, et Driss, un jeune homme issu des quartiers défavorisés qu’il engage comme aide-soignant. Un scénario à la fois drôle et émouvant qui a permis de toucher un large public. Par ailleurs, Omar Sy était aux côtés de Francois Cluzet pour former un duo aussi contrasté que sympathique. Dans un monde souvent cynique et morose, Intouchables offre un message positif et optimiste sur l’importance de l’amitié, du respect, de la tolérance et du dépassement de soi.

Le film a été salué par la critique comme le public pour son message inspirant et son invitation à l’ouverture d’esprit. Avec plus de 19 millions d’entrées, le film s’est vu offrir la deuxième marche du podium, propulsant tout de même ses réalisateurs dans la cour des grands. Le succès d’Intouchables n’est pas limité à la France. Le film a été un succès commercial dans de nombreux pays du monde. Afin de recueillir au mieux les informations dont il avait besoin, François Cluzet avait même rencontré Philippe Pozzo di Borgo avant le tournage du film pour incarner au mieux le personnage.

La Grande Vadrouille, un film fédérateur

C’est un intemporel, un monument du cinéma français. La Grande Vadrouille, comédie de Gérard Oury en 1966, raconte les aventures de deux civils français joués par Bourvil et Louis de Funès. Après un crash d’avion anglais dans leur village, les deux hommes se retrouvent contraints d’aider les aviateurs alliés à échapper aux nazis. Le film est plein de rebondissements, ancrée au coeur de la Seconde Guerre Mondiale. Par ailleurs le long métrage est peuplé de personnages hauts en couleurs et inoubliables. Les deux protagonistes principaux forment un duo comique irrésistible et dynamique. Mais La Grande Vadrouille est avant tout un hommage à la Résistance française et à son combat contre l’occupant nazi. Le courage et la solidarité des résistants sont mis en avant. I

Encore aujourd’hui, La Grande Vadrouille tient sa place sur la troisième marche du podium des films français avec le plus d’entrées. Plus de 17 millions de personnes sont venues découvrir cette aventure sur le grand écran. Il s’agit d’un film important qui contribue à perpétuer la mémoire de cette période sombre de l’histoire française. C’est un véritable symbole de l’unité nationale qui continue d’être une source d’inspiration pour les générations futures.

Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, un billet pour l’Egypte

Il a conquis toute une génération. Le film d’Alain Chabat, datant de 2002 est à voir ! Étant une adaptation live-action des aventures des célèbres Gaulois créés par René Goscinny et Albert Uderzo, le long-métrage se devait d’être réussi. Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre propose un casting exceptionnel d’acteurs français populaires. Parmi eux, Christian Clavier, Gérard Depardieu, Jamel Debbouze, Monica Bellucci et Alain Chabat lui-même dans le rôle de Jules César. Chacun d’entre eux incarne son personnage avec brio, contribuant à rendre l’univers d’Astérix et Obélix encore plus vivant et drôle. Le scénario du film est librement inspiré de la bande dessinée originale. Il prend toutefois des libertés fantaisistes pour offrir une aventure encore plus délirante aux spectateurs. Si les décors sont réussis, les dialogues, eux, sont truffés de jeux de mots : un véritable régal.

Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre a réuni près de 14 560 000 entrées faisant de lui l’un des films français les plus populaires dans l’histoire du septième art. C’est un film qui s’adresse à toute la famille. L’humour est accessible à tous les âges,et les aventures des Gaulois plairont autant aux petits qu’aux grands. 

Les visiteurs, un voyage dans le temps

Les Visiteurs, comédie réalisée par Jean-Marie Poiré en 1993 est un véritable phénomène de société qui a marqué le cinéma français des années 90. Le long-métrage repose sur une idée originale et décalée qui ramène le Moyen-âge à la mode. Deux chevaliers, Godefroy de Montmirail joué par Jean Reno et son valet Jacquard, alias Jacquouille la fripouille, incarné par Christian Clavier, sont accidentellement propulsés dans le XXe siècle par un sortilège. Ils se retrouvent alors confrontés à la modernité et à ses multiples bizarreries. Déphasés, ils se retrouvent confrontés à des situations loufoques auxquelles ils réagissent avec maladresse. L’humour est omniprésent, mais il est toujours bon enfant et jamais vulgaire.

Avec près de 14 millions d’entrées en France et un succès international notable, le film a conquis le cœur du public par son humour déjanté et son intrigue originale. Le film ne se prend jamais au sérieux et il invite le spectateur à se détendre et à rire aux éclats. Les visiteurs est un véritable classique que l’on peut regarder encore et encore sans jamais se lasser.

À lire aussi : 5 films à revoir dans la carrière de Jean-Marie Poiré

Le petit monde de don Camillo, un film franco-italien

C’est une comédie dramatique franco-italienne basée sur le roman de Giovannino Guareschi. Le petit monde de don Camillo dépeint la relation improbable et conflictuelle entre Don Camillo, un curé de campagne fougueux, qui défend les valeurs traditionnelles, et Pepponele maire communiste du village qui incarne le vent de changement. Leurs joutes verbales et leurs bagarres cartoonesques sont à la fois drôles et pleines de sens. Elles illustrent les tensions politiques et sociales de l’Italie d’après-guerre. Malgré leurs divergences, ce sont tous deux des personnages attachants et complexes. Avec Fernandel et Gino Cervi en tête d’affiche, le long-métrage a connu un joli succès à sa sortie en 1952. Il montre comment des personnes aux idéologies différentes peuvent apprendre à travailler ensemble pour le bien-être de leur communauté.

Cette comédie, réalisée par Julien Duvivier, a attiré plus de 12 791 000 spectateurs dans les salles françaises. Un sacré score qui souligne son immense succès critique et commercial. Le petit monde de don Camillo offre un regard nostalgique sur l’Italie d’après-guerre, une période de reconstruction et de tensions idéologiques.

Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?, un succès incontestable

Il n’y a plus de tabou ici. Phénomène de 2014, Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? est un film a succès récent. En riant du racisme et des clichés identitaires, Philippe de Chauveron a su cerner et amuser les Français. Il explore avec humour les tensions et les préjugés liés aux mariages mixtes dans une famille française traditionnelle. Le film met en scène la famille Verneuil, une famille catholique pratiquante et conservatrice, dont les quatre filles se marient à des hommes d’origines et de religions différentes : un juif, un musulman, un Chinois et un Africain. La famille est dès lors confrontée à une remise en question de ses valeurs. Les dialogues fusent et les situations cocasses s’enchaînent. Ce scénario permet alors d’aborder des sujets sensibles avec humour et légèreté, tout en invitant à la réflexion.

Sa mixité et son humour a rassemblé plus de 12 366 000 spectateurs. Ce succès a entrainé la création d’une véritable trilogie dont le dernier volet est sorti en décembre 2021. Le film, comme les deux autres, utilise l’autodérision pour désamorcer les tensions et évite les blagues racistes. Au-delà de l’humour, Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu? délivre un message positif et fédérateur sur l’importance de l’ouverture d’esprit.

Le Corniaud, un succès sans nom

Un air de déjà vu? Déjà sur le podium avec La Grande vadrouille, Gérard Oury s’offre une nouvelle place parmi les plus gros succès français avec Le Corniaud. Sorti en 1965, ce nouveau long-métrage est également porté par Louis de Funès et Bourvil. Le scénario est simple et efficace. Saroyan, un trafiquant, utilise un honnête commerçant, répondant au nom d’Antoine Maréchal, pour emmener de Naples à Bordeaux une Cadillac remplie d’héroïne. Leur périple sera ponctué de situations rocambolesques. L’association des deux acteurs est exceptionnelle. Leurs styles de jeu contrastés, l’un exubérant et l’autre discret, créent une dynamique comique irrésistible. Leurs échanges piquants font rire aux éclats du début à la fin du film. Malgré leurs différences, les deux protagonistes vont apprendre à se connaître et à s’apprécier au fil de leur voyage. Le film montre que l’amitié peut naître des situations les plus inattendues.

Cette comédie française culte est en réalité une joyeuse aventure farfelue. Le film a rassemblé près de 11 740 000 spectateurs. Dès lors, les deux célèbres acteurs se sont véritablement imposés comme les icônes d’une génération entière. C’est un film qui fait partie du patrimoine cinématographique français.

À lire aussi : 15 films importants dans la carrière de Louis de Funès

Les Bronzés 3 : Amis pour la vie, un film attendu

Elle a fait son retour en 2006. Après 27 ans d’absence, la saga est réapparue avec son troisième opus des Bronzés : Amis pour la vie. Il signe la suite tant attendue du film culte Les Bronzés font du ski. Cette fois-ci, dites au revoir à la neige et direction la Sardaigne où la troupe du Splendid va plonger le spectateur dans de nouvelles aventures toujours aussi déjantées et avec la même extravagance qu’avant. Le public retrouve les personnages tels qu’il les a aimés, avec leurs défauts et leurs qualités. Le film offre un univers visuel dépaysant qui contraste avec les paysages enneigés de Les Bronzés font du ski. Les décors exotiques apportent une touche de fraîcheur au film.

En France, ce retour grâce à Patrice Leconte, a engendré plus de 10 millions d’entrées, confirmant l’attachement du public pour ces personnages emblématiques.  Les Bronzés 3 : Amis pour la vie est un film réussi qui a su conquérir le cœur du public grâce à sa dose de nostalgie, son humour, son casting, ses décors et son message d’amitié. C’est un film qui fait rire et qui rappelle les bons souvenirs de jeunesse. De quoi continuer de divertir les spectateurs d’aujourd’hui.

La Grande Ilusion, un succès avant guerre

Le film de Jean Renoir avec Jean Gabin de 1937 complète le classement des 10 plus gros succès du cinéma français avec 12,5 millions d’entrées. Durant la guerre, le film sera considéré comme « l’ennemi cinématographie numéro 1 » par le nazi Goebbels en raison de son esprit « pacifiste ». Il a même cherché a détruire le film et ses copies. En vain ! Il sera progressivement interdit durant toute la guerre dans toute l’Europe occupée.

La guerre des Boutons, un récit d’enfance

Et comme un petit bonus, vous ne devez pas faire l’impasse sur celui-ci. La Guerre des Boutons, raconte les batailles entre deux bandes d’enfants rivaux. Les Longevernes, menés par Lebrac affrontent les Verlans, menés par l’Azte, dans un village de Bourgogne. C’est la guerre entre eux. La dernière grande bataille se traduit par la capture d’un prisonnier qu’il faut punir de manière exemplaire. Lebrac se montre particulièrement retors. Il arrache à un Verlan tous ses boutons tandis qu’en ces temps difficiles, les vêtements sont précieux et l’humiliation totale. Le film plonge le public dans l’univers fascinant de l’enfance, avec ses jeux, ses rivalités et ses amitiés. Leurs joies, leurs peines et leurs aventures rendent le visionnage entièrement immersif.

À travers ce film, les spectateurs sont transportés dans un monde d’autrefois. Ils sont loin du tumulte de la vie moderne, et retrouve les plaisirs simples de l’enfance. La Guerre des boutons s’est finalement révélé être un très gros succès public avec près de 10 millions d’entrées. Chaque personnage a une identité différente qui oblige le public de s’identifier à l’un d’entre eux. Au-delà des batailles et des bêtises, La Guerre des Boutons explore des thèmes universels en apprenant à se battre pour leurs convictions, à défendre leurs amis et à surmonter leurs peurs. Une véritable leçon de vie pour tous les âges.

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéMusiqueSorties

De quand date la fête de la musique ?

À la uneCinémaSéries Tv

Yellowstone : quand Kevin Costner va-t-il enfin revenir dans la série ?

ActualitéCinéma

On regarde ou pas ? Le comte de Monte-Cristo avec Pierre Niney

ActualitéCinéma

On a revu pour vous ... La folle histoire de l'espace de Mel Brooks

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux