À la uneActualitéFrance

Qu’est ce que la Ligue de défense noire africaine que Gerald Darmanin souhaite dissoudre ?

Gerald Darmanin a annoncé lundi avoir lancé une procédure de dissolution à l’encontre de la LDNA. Qui sont-ils ? VL vous apporte la réponse.

Les événements de Val de Rueil ont forcé le gouvernement à agir. Dans cette ville de l’Eure, la Ligue de défense noire africaine (LDNA) a réalisé plusieurs actions coup de poing ce week-end. Enfarinage du maire et envahissement de la mairie ont été effectués par les membres de l’association. Ils manifestaient à la suite d’un conflit avec la communauté kurde de la ville.

Gerald Darmanin n’a pas tardé à réagir et a annoncé avoir lancé une procédure de dissolution à l’encontre de la LDNA. “Les discours de cette structure raciste appellent à la haine et à la discrimination. Ses actions causent des troubles à l’ordre public, comme ce week-end à Val-de-Rueil” explique-t-il pour justifier sa décision.

Les actions réalisées par LDNA

La ligue de défense noire africaine commence à se faire connaître en 2018 en réalisant des actions pour lutter contre la négrophobie. Le groupe se définit comme “un mouvement pour la défense des droits des Afrodescendants et des Africains menant des actions sociales et humanitaires”. On retrouve alors une idéologie panafricaine dans leur motivation. Le président de la LDNA, son représentant officiel, est Sylvain Afoua. Il est surnommé Egountchi Béhanzin, en hommage au roi Behanzin grande figure de la résistance coloniale.

En trois ans, la LDNA aura réalisé plusieurs opérations coup de poings médiatiques. Une des premières est l’investissement par un membre du mouvement d’un Crédit Agricole de Montrouge où travaille un membre de Génération Identitaire. Celui-ci avait participé quelques jours plus tôt à une action anti-migrants à la frontière franco-italienne.

En 2019, des membres de LDNA manifeste contre l’exposition Toutankhamon. Ils dénoncent la représentation erronée des pharaons égyptiens et soutiennent la thèse que ceux-ci avaient la peau noire. “C’est la falsification de l’histoire africaine, le blanchiment de l’histoire, et dans cette dynamique-là, il y a le blanchiment de la civilisation égyptienne” déclare Alain Missuma, militant LDNA. Ils se rendent aussi devant l’ambassade d’Afrique du Sud pour dénoncer les violences xénophobes présentes dans le pays africain à l’encontre des nombreux immigrés.

En 2020, la LDNA s’introduit dans les locaux de Valeurs Actuelles après la publication d’un dessin de l’élue Danièle Obono en esclave. Pourtant durant tout ce temps, la LDNA n’est pas encore une association officielle. Elle l’est devenue le 10 janvier 2021 et moins d’un an après, une procédure de dissolution est déjà en cours.

Les polémiques autour de la LDNA

La LDNA a connu de nombreuses polémiques au cours de sa courte histoire. Elle s’est fait rapidement classée sur le site Conspiracy Watch.

Egountchi Béhanzin a eu à faire avec la justice plusieurs fois. Selon l’AFP, en 2014, le président de LDNA est condamné à sept ans de prison pour viol sur personne vulnérable. Il passe aussi devant le tribunal en 2019 après une altercation avec Patrick Balkany. Il est condamné à six mois de prison et 3000€ d’amende pour intimidation envers un élu public.

En 2020, lors de manifestation anti-colonialiste, des membres de LDNA appellent à vandaliser les statues figure de l’esclavagisme. La statue de Colbert devant l’Assemblée est alors recouverte de rouge. Egountchi Behanzin manifeste à de nombreuses reprises contre l’Etat français et déclare “La France, c’est-à-dire l’État français, est un État totalitaire, terroriste, esclavagiste, colonialiste. L’État français exploite son propre peuple, alors vous imaginez ce qu’ils font en Afrique”.

Crédit : Conspiracy Watch

Des propos antisémites

Des déclarations antisémites seront aussi prononcées à plusieurs reprises par des membres de la LDNA. Par exemple, il s’attaque à Alain Finkielkraut dans un message publié sur Twitter en 2020. Leur compte est suspendu aujourd’hui. “Ces juifs de la Shoah comme Finkielkraut sont mis en vedette par d’obscurs patrons aux commandes et toujours est-il que ces juifs de la Shoah ont pour point commun un réel problème d’identité qui fait que l’alpha et l’oméga de leur identité juive a été façonnée par Adolf Hitler”.

Dernièrement Egountchi Béhanzin allait même jusqu’à menacer des journalistes. Si vous écrivez contre les Noirs, alors vos bras nous allons les arracher, et vous n’aurez plus de bras pour écrire quoi que ce soit. Nous allons vous arracher vos bras… C’est comme ça, dorénavant, ce sera dans l’autodéfense”.

Toutes ses actions ont forcé Gerald Darmanin à agir et prononcer une procédure de dissolution à l’encontre de cette association. La LDNA a émis un communiqué de presse pour se défendre et expliquer son point de vue sur les événements de Val de Rueil. Egountchi Béhanzin était aussi présent hier sur le plateau de TPMP pour défendre son association.

A lire aussi : Paris rend hommage à Johnny Hallyday

About author

Journaliste
Related posts
À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #83

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Anna, fable post-apocalyptique choc

À la uneActualitéEnvironnementInternational

La Chine va cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger

À la uneActualitéBrèvesCulture

Louane et Julien Doré rejoignent le casting de The Voice Kids

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux