CinémaMédias

Qui es-tu Lola Donati ? De la danse aux années folles

Danseuse et jeune comédienne, Lola Donati apparaîtra lundi dans La Garçonne sur France 2 aux côtés de Laura Smet. On vous raconte le parcours d’une jeune artiste montée à Paris pour réussir dans la comédie. Et elle y croit très fort !

Venue de Marseille où elle menait une carrière semi-pro de danseuse, Lola Donati monte à Paris pour se lancer totalement dans la comédie, un métier qui la fascine et la passionne, beignant depuis toute petite dans l’ambiance des plateaux grâce à un papa steadycamer. En même temps qu’elle suit des cours de comédie, elle apparaît dans différents projets (Soupçons, Olivia, Le temps est assassin, Le clan des divorcés ou MILF), et à peine lancée, trouve un agent après sa participation dans La Garçonne (son épisode, le 3ème, passe lundi soir sur France 2).

Nous lui avons posé 3 questions pour mieux connaître cette jeune comédienne rayonnante et qui promet déjà beaucoup.

Qui es-tu et d’où viens-tu Lola ? Ton premier métier est la danse je crois mais comment en viens-tu à la comédie ?

J’ai commencé par une formation de danseuse et j’ai fais 15 ans de ballet. J’ai fais plusieurs écoles à Marseille dont une de comédie musicale et de danse. Puis j’ai rejoins une compagnie qui s’appelle Tendance toujours à Marseille. J’ai longtemps fait du ballet, du contemporain et récemment je me suis lancé dans les danses latines. Dans le même temps où je menais ce parcours de danseuse, j’ai fais des études plus “classiques” dans la communication événementielle pour sécuriser mon parcours et ça me plaisait beaucoup.
Je voulais passer pro en danse mais je me suis blessé et du coup j’ai dû revoir ma copie comme on dit et envisager autrement mon avenir. Mais bien que suivant mes études, j’ai senti que la fibre artistique me manquait vraiment car elle a a toujours fait partie de moi.
J’ai commencé à passer des castings, notamment pour de la photo, et à force de m’entendre demander “vous êtes comédienne ?”, j’ai finis par me dire que c’était peut-être ce que je voulais faire et à me lancer. J’ai commencé à faire une école de théâtre, l’Ecole d’Art Dramatique Sylvia Roche et je me suis régalé durant un an. J’ai senti alors que c’était le moment de quitter Marseille et de monter à Paris. Tout s’est fait en un mois, c’est assez incroyable.

Maintenant que tu as touché à la comédie, ta préférence va vers la danse ou la comédie ? Ou tu veux continuer à allier les deux ?

Ce sont deux univers vraiment différents. La liberté que je ressens en dansant ou en jouant est vraiment différente. La comédie m’a permis de repousser des limites que la danse ne me permettait pas de la même façon et du coup, je trouve que les deux se complètent vraiment bien. Mon but maintenant est de pouvoir allier les deux dans les projets que je vais mener. Je rêverai de jouer dans un film ou une série où j’aurai un rôle à défendre et où je pourrais aussi danser. Des films comme La La Land par exemple ça me fait vraiment rêver.

En arrivant à Paris, j’avais comme projet de trouver un agent, car c’est souvent ce qui nous permet d’avoir accès aux castings. J’ai rencontré sur le tournage de La Garçonne Tom Hygreck (Antoine / Valbone). On est devenu ami et je lui ais confié mon envie de trouver un agent. Il m’a alors dit que son agent m’avait repéré et c’est comme ça que ça a commencé. J’ai conscience que c’est une chance de trouver un agent aussi rapidement mais le fait que je sois aussi danseuse a sans doute aussi aidé car souvent ils cherchent des gens aux multiples profils. En revanche, tout ce que j’ai pu faire avant La Garçonne, c’est arrivé toute seule, en activant mon petit réseau et en profitant des tournages qui se passaient par exemple dans la région de Marseille comme Soupçons avec Julie Gayet.

C’est quoi ton univers ? Dans quelle direction tu aimerais te lancer ?

C’est compliqué de vraiment déterminer ce qu’on veut faire. Comme j’ai dis, le côté danse et comédie, un peu à l’Américaine me fait vraiment envie. Mais je suis aussi une grande rêveuse et j’aime les univers radicalement à l’opposé de ce que je vis. J’aime beaucoup les films et les séries d’époque comme sur La Garçonne. J’aime beaucoup cette période des années folles, le look, le style visuel et c’est ce genre d’univers que je veux expérimenter. Pour moi, vivre ce genre d’expérience c’est ça aussi la comédie.
Après, je pars du principe qu’aujourd’hui toute expérience est bonne à prendre. Quand je serais en position de pouvoir choisir, je le ferais mais aujourd’hui j’ai envie d’apprendre et de découvrir pleins d’univers. Je n’ai pas envie de rester dans un seul registre et être la comédienne d’un seul type de rôle. J’ai envie de tout essayer. Y compris la comédie qui, a priori, n’était le genre vers lequel je voulais aller mais qui m’intéresse beaucoup aujourd’hui. Pour résumer, je ne sais pas où je vais mais je sais où je veux aller.

Pour découvrir son univers, voici le site internet de Lola Donati ici

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneCinémaCulture

États-Unis : Plusieurs objets de films cultes à vendre lors d'une géante mise aux enchères

À la uneMédias

Miss France 2022 : Jean-Pierre Pernaut présidera le Jury

À la uneCinéma

Rumba la vie : la bande annonce du nouveau Dubosc est là

À la uneMédiasSéries Tv

Ludivine Reding (Fugueuse - Québec) dans la version locale de Mask Singer

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux