À la uneActualitéFrance

Qui est Sylvain, l’instituteur tatoué qui dérange les parents d’élèves ?

Sylvain est à la fois l’homme le plus tatoué de France et professeur des écoles dans l’Essonne. Un look qui déplait aux parents d’élèves l’accusant de « faire peur aux enfants ».

Il est tatoué de la tête au pied et sa passion, c’est d’enseigner. Sylvain alias Freaky Hoody âgé de 35 ans est professeur des écoles dans l’Essonne avec la particularité d’être considéré comme l’homme le plus tatoué de France. Depuis plusieurs jours, le jeune professeur est dans la tourmente après avoir été menacé de ne plus pouvoir exercer dans les classes de maternelle par l’inspection académique. Son apparence, estimée à plus de 50 000 euros en tatouages dérange les parents d’élèves. Mais alors qui est cet instituteur qui terrorise les enfants ?

À lire également : #BalanceTonProf : les victimes de violences à l’école prennent la parole

Les nombreux tatouages de Sylvain alias Freaky Hoody ont couté près de 50 000 euros
Crédit : Facebook

Il se fait appeler Freaky Hoody, étrange voyou en français

Sylvain est tatoué de A à Z jusque dans le palais ou sur la langue. Le jeune instituteur a déjà enseigné à tous les niveaux de la maternelle à la primaire, au collège, en SEGPA ou encore en Angleterre. Mais son apparence divise : certaines estiment que Sylvain ne peut pas être professeur à cause de ses tatouages jugés inapproprié avec les élèves, d’autres considèrent qu’il peut très bien être bon dans son métier malgré son physique. Et pour Freaky Hoody, son « apparence n’est pas un obstacle au quotidien, parce que je pense être un bon professeur et faire de mon mieux dans mon travail et progresser d’année en année”, explique l’insituteur. “Elle pose problème à certaines personnes, mais c’est très peu, c’est un parent sur 1000, et ce sont des parents d’enfants que je n’ai pas en classe » conclu Sylvain dont les yeux ont également subi un encrage.

Ecarté pendant 2 mois d’une école

Dans un entretien accordé à BFM TV, l’instituteur a expliqué recevoir de nombreuses remarques au quotidien. «Mon inspection ne veut plus que j’aille en maternelle pour éviter de recevoir des lettres de plainte» a confié Sylvain qui a déjà été écarté deux mois d’une école. Depuis, il ne fait plus de remplacement en maternelle, mais uniquement en primaire. Dans le règlement de l’éducation nationale concernant la tenue des instituteurs, aucune règle n’est proscrite mis à part de ne pas avoir de signes religieux ostentatoires. Pour faire un parallèle, Jean Michel Blanquet a créé la polémique dernièrement en exigeant aux élèves de venir à l’école «de façon républicaine», chose que fait certainement Sylvain malgré un physique qui ne laisse pas indifférent. On espère qu’il sera accepté comme il est désormais, car c’est un être humain comme les autres.

About author

Journaliste spécialisé dans le Sport
Related posts
À la uneActualitéFormule 1Sport

F1 : Lewis Hamilton détrône Michael Schumacher

À la uneInternationalSport

[INTERVIEW] Mick Foley se confie avant Hell in a Cell 2020

À la uneActualitéMédias

Tout compte fait : Pourquoi changer nos habitudes en vacances.

À la uneActualitéSéries Tv

Scenes From a Marriage : Jessica Chastain remplace Michelle Williams

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux