À la unePolitique

Qui pourrait être Premier ministre après les législatives ? 

premier ministre

Après les résultats du second tour des élections législatives, Gabriel Attal a annoncé qu’il présenterait sa démission au Président. Mais qui pour le remplacer à Matignon ? Plusieurs hypothèses possibles. 

Quelqu’un du Nouveau Front Populaire ? 

Alors que l’alliance de gauche est arrivée en tête du second tour des élections législatives, en remportant 182 sièges, le Nouveau Front populaire n’obtient cependant pas de majorité absolue. Rien n’oblige donc Emmanuel Macron à nommer un Premier ministre de gauche. Jean-Luc Mélenchon, s’est empressé dès l’annonce des résultats, de demander à Emmanuel Macron de nommer un Premier ministre issu du Nouveau Front populaire. 

Mathilde Panot, a précisé sur RTL au lendemain des résultats que « Jean-Luc Mélenchon n’est absolument pas disqualifié » pour Matignon. La France insoumise reste le groupe le plus important du Nouveau Front Populaire, avec environ 76 députés. Manuel Bompard, qui avait participé à l’un des débats lors de cette campagne, pourrait aussi être le candidat du Nouveau Front populaire au poste de Premier ministre. 

Du côté du Parti Socialiste, le nom qui revient le plus est celui d’Olivier Faure. Le président du PS a déclaré sur France Info que « la gauche doit présenter dans la semaineune candidatureau poste de Premier ministre ». Il existe également l’hypothèse Marine Tondelier, qui a été une des révélations de cette campagne, et qui pourrait être un point d’équilibre entre LFI et le PS. 

A lire aussi : Qui est Marine Tondelier, la « révélation » du Front Populaire des législatives ? | VL Média (vl-media.fr)

Gabriel Attal, pour un gouvernement provisoire ? 

Alors qu’il a présenté sa démission au président de la République, le lendemain du second tour, Gabriel Attal pourrait rester encore un peu à Matignon. En poste depuis seulement 6 mois, Gabriel Attal s’est dit prêt à rester « aussi longtemps que le devoir l’exigera », notamment avec l’arrivée des Jeux Olympiques. Emmanuel Macron reste libre de refuser la démission de Gabriel Attal comme il l’avait déjà fait pour Élisabeth Borne après les législatives de 2022.

@hugodecrypte

Démission de Gabriel Attal : je vous explique tout ⚠️

♬ No Loss – Instrumental Version – Canon

Le retour d’Édouard Philippe ? 

Pour éviter une situation d’un pays ingouvernable, l’ancien Premier ministre, aujourd’hui président d’Horizons, appelle à se réunir autour d’un accord entre « forces centrales », mais sans LFI et sans le RN. À la suite des résultats du second tour, Édouard Philippe s’est exprimé en rappelant sa différence avec Emmanuel Macron, notamment sur le choix de la dissolution. Et il s’est dit « prêt » à reconstruire un « espoir ». 

S’il appelle tous ceux qui veulent « garantir la stabilité politique du pays » à le rejoindre, Édouard Philippe ne semble pas faire l’unanimité. « Philippe est mort », estime une source parlementaire macroniste. « Il sort très affaibli de cette séquence, et, en plus, il a fait le choix de ne pas s’être présenté aux législatives. » Édouard Philippe avait déjà occupé le poste de Premier ministre pendant un peu plus de trois ans, pendant le premier mandat d’Emmanuel Macron. 

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneCinémaPop & Geek

La bande annonce du nouveau Captain America est sortie

À la uneCinéma

Titane sur Netflix : pourquoi le film de Julia Ducournau a choqué la Croisette ? 

À la uneMusique

5 choses à savoir sur le nouvel album d’Eminem

À la uneJeux Olympiques Paris 2024Sport

Jeux Olympiques 2024 : quelles sont nos grandes chances de médailles ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux