À la uneActualitéSport

Rencontre du Mois : LBJ ou la star NBA de l'année !

LeBron James et ses trophées

Récemment élu MVP (Most Valuable Player) des finales NBA 2012, LeBron James mérite bien son papier dans la rubrique mensuelle du Sportif du Mois. Avec le Heat de Miami dans lequel il évolue depuis deux saisons, le mastodonte américain (2,03m pour 113kg) a remporté son premier titre NBA en Juin dernier. Découverte ou redécouverte d’un basketteur hors-normes.

Les débuts du prodige.

Né le 30 Décembre 1984, c’est dans l’Ohio, plus précisément dans la petite ville d’Akron, que le petit LeBron Raymone James a fait ses premiers pas. Dès ses années lycées, à Saint. Vincent Saint. Mary dans l’Ohio, il suscite déjà l’étonnement de son entourage. Ses performances individuelles qui portent son équipe universitaire à chaque fois au bout lui valent d’être nommé Mr. Basketball de l’Ohio et sélectionné dans la All-USA First Team par le magazine USA Today pendant trois saisons consécutives. A cette époque, LeBron James veut passer outre ses études et accéder directement au haut niveau en contournant les règlements de la draft (loi américaine sur le recrutement des jeunes joueurs stipulant qu’ils doivent avoir terminer leur lycée). Sa demande est rejetée, mais la dernière année lycéenne du jeune prodige est surmédiatisée, certains de ses matchs étant retransmis sur des chaînes du câble. A la fin de son année, avec un record de 74 points en une rencontre, le jeune LeBron accède à sa requête et signe son premier contrat avec le club des Cavaliers de Cleveland. Dans la foulée, celui qu’on annonce déjà comme un « héritier de Jordan » signe un contrat avec Nike d’un montant énorme de 90 millions de dollars sur 7 ans. Sa carrière professionnelle est désormais lancée !

LBJ en pro.

 

Les 7 années passées à Cleveland auront forgé, façonné, construit le LeBron James d’aujourd’hui. De ces années-là, on retiendra le palier franchi par LBJ. Plus jeune joueur à réussir un triple-double, (2004-2005), plus jeune basketteur à remporter un titre de meilleur joueur du All-Star Game (2006), premier joueur à réaliser au moins 40 points, 15 passes et 13 rebonds depuis Oscar Robertson (2009/2010), bref, James éclot littéralement chez les Cavs de Cleveland. En 2010, devenu free-agent (agent libre), LBJ annonce qu’il quitte Cleveland pour le Miami Heat. La Floride lui tend les bras et elle a bien raison puisque deux ans plus tard, épaulé par D. Wade et C. Bosh, James devient champion NBA avec le Heat (2012). Une saison 2012 qui lui permet de remporter en même temps que le titre, la distinction de NBA MVP avec des moyennes de 27,1 points, 7,9 rebonds et 6,2 passes décisives pendant la saison régulière, et de MVP des finales. James survole alors la planète basket, faisant de l’ombre à ses principaux adversaires, Durant, Parker et Bryant.

LeBron James, ça se chiffre au niveau des records. 56 points dans une seule rencontre, 19 paniers, 24 lancers francs, 55 minutes jouées, des records « made in James ». D’un point de vue distinctions, LBJ n’est pas non-plus le dernier. NBA finals MVP en 2012, NBA MVP (saison régulière) en 2009, 2010 et 2012, NBA All-Star Game MVP en 2006 et 2008, meilleur marqueur NBA en 2008 avec 30 points de moyenne par match, et comme si cela ne suffisait pas, James accroche à sa galerie de titre une médaille d’or glanée aux JO en 2008 ainsi que deux médailles de bronze aux JO de 2004 et aux championnats du monde de 2006. Niveau précocité, LBJ se distingue aussi comme le plus jeune joueur élu NBA MVP du All-Star Game, le plus jeune joueur à avoir atteint 10.000 points dans sa carrière en Novembre 2008 pour son 395ème match, le plus jeune joueur à avoir atteint 19.000 points (2012), ou encore le plus jeune joueur de l’histoire de la NBA à avoir réalisé un triple-double en 2005 (20 ans).

Aujourd’hui, à 27 ans, LeBron James a encore l’avenir devant lui. Ses objectifs premiers sont bien entendu les Jeux Olympiques de Londres comme il l’affirme lui-même. Là, il tentera de conclure sa meilleure saison en ajoutant à son titre de MVP des finales et à son titre de champion NBA une médaille olympique qu’il compte bien ramener au pays avec ses fidèles acolytes de la sélection américaine. Pour le futur, LBJ est encore sous contrat jusqu’en 2014 avec le Heat de Miami. Après, le géant américain dit qu’il ne serait pas contre une aventure en Europe. Le club grec de l’Olympiakos est cité mais la condition est simple : un salaire annuel de 50 millions de dollars. Pharaonique pour le club grec en pleine crise économique féroce. Bref, si l’avenir en club de James est encore flou, ses coéquipiers en sélection peuvent se rassurer, il sera bien à Londres avec eux. Les français n’ont qu’à bien se tenir !

Victor Chopinet.

Related posts
À la uneActualitéEmissions

"Tout compte fait" : le scandale du suremballage des colis

À la uneActualitéInternationalSanté

Un Téléthon pour le climat récolte plus de 2 millions d'euros

À la uneActualitéFootSport

PSG-Real : un choc mais aussi une cascade de blessures

À la uneActualitéFrancePolitique

Quand Emmanuel Macron utilise une application pour surveiller ses ministres

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux