À la uneActualitéFranceSociété

Tariq Ramadan aurait-il usurpé ses titres universitaires ?

Ramadan

C’est le quotidien Le Soir qui a dévoilé l’affaire hier. Tariq Ramadan a longtemps revendiqué être “professeur de philosophie et d’islamologie à l’université de Fribourg”. Celle-ci a affirmé fin février que l’homme n’était ni professeur, ni même assistant.

Tariq Ramadan aurait donc usurpé ses titres universitaires. Dans les faits, il  aurait seulement présenté des exposés sur l’islam de façon hebdomadaire, et à titre bénévole.

Il avait été présenté à de multiples reprises comme “enseignant l’islam à Genève et la philosophie à Fribourg”, mais il semblerait que ces informations soient tout à fait erronées. Il n’était alors que professeur de français dans le collège de Saussure à Genève.

À lire aussi : Santé : 60% des étudiants affirment souffrir d’au moins un trouble du sommeil

C’est le député Xavier Ganioz, vice-président du Parti socialiste fribourgeois , qui a posé la question précise du recrutement de Tariq Ramadan à l’université de Fribourg. Le rectorat s’est empressé de répondre et de préciser ce que faisait Tariq Ramadan à l’université : pas de réels cours donc, mais des exposés bénévoles.

Pourtant, Tariq Ramadan a continué, après son passage à l’université, à se décrire dans différents articles comme professeur. Sur ce point, le rectorat de Fribourg s’est empressé de rajouter qu’il n’était pas responsable des titres attribués à Tariq Ramadan après son départ de l’Université en 2004.

Related posts
ActualitéÉtudiantMédiasPolitique

Communication 2.0 : quand la politique s'en mêle

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociétésociétéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

À la uneFrance

Un homme de 88 ans flashé à 191 km/h au lieu de 110

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux