À la uneActualité

Transports en commun parisiens : les amendes que vous ne connaissez peut-être pas

Afin de dissuader les usagers de frauder ou encore de dégrader les réseaux de la RATP, cette dernière a mis en place des sanctions plus dures et en a même créé de nouvelles.

Alors que vous vous promeniez tranquillement dans les couloirs du métro, est-ce qu’il vous est déjà arrivé de fumer ou d’oublier votre sac ? Sachez qu’à présent, ces actions sont punis d’une contravention. Voici pour vous une liste des amendes à avoir en tête avant d’en faire des siennes sur les réseaux de la RATP.

La fraude

Si vous êtes munis d’un pass Navigo et que vous ne le validez pas à la montée dans un bus ou un tram, ce sera 5 euros d’amende pour vous. Dans le métro et le RER, ce sera 35 euros (tout comme l’utilisation d’un tarif réduit donc vous n’êtes pas censé bénéficier). Pire, si vous êtes pris en flagrant délit d’utilisation de transport sans titre, 50 euros vous serons demandés ( et c’est la même chose si vous utilisez le pass navigo d’une autre personnes).

 

Le bruit

Ce gars qui utilise des baffles pour écouter sa musique à fond vous gêne ? Compréhensible. Ce même gars devra payer 60 euros pour avoir utilisé un appareil ou un instrument sonore sans autorisation et pour avoir troublé la tranquillité d’autrui par des bruits ou des tapages.

Circuler sur un engin, motorisé ou non

Vous vous voyiez déjà en train de rouler à vitesse grand V sur votre nouvelle trottinette pour gagner du temps dans les couloirs du métro ? Échec, une amende de 60 euros vous sera versée (il en va de même pour les rollers, les skate…). Et si vous circulez à pied mes à contre-sens, c’est 60 euros également.

Dégradations

Si ça peut nous éviter les odeurs printanières dès 9h du matin, on ne dit pas non. Une indemnité de 60 euros sera demandée si vous êtes pris en flagrant délit d’uriner. Le montant de l’amende sera le même si vous mettez les pieds sur la banquette ou si vous portez atteinte aux fonctionnement des équipements (ascenseurs, portillons, tourniquets…). Oublier son sac n’est pas une dégradation, mais ce sera aussi 60 euros pour un oubli de la sorte.

Rester dans le métro/RER après le terminus

Auparavant, il était déjà interdit de s’installer ou de demeurer dans un bus ou un tramway. Dorénavant, l’interdiction est étendue aux métros et RER. Attention aux 60 euros d’amende si ça vous arrive.

Fumer 

Jusque là, une amende de 60 euros pendait au nez des fumeurs pris en flagrant délit : aujourd’hui, le montant est passé à 68 euros. Ce dernier est fixé par le Code de la santé publique à tous les transporteurs.

Mendier 

Auparavant, la mendicité était interdite dans les gares ou en stations. Désormais, celle ci a été étendue aux trains et est punissable de 60 euros d’amende.

Transport d’un objet gênant 

Auparavant, l’interdiction de transporter un objet gênant, dangereux ou incommodant pour les voyageurs n’était sanctionnée que dans les réseaux ferrés. Désormais, elle a été étendue aux réseaux de bus et le tarif sera de 60 euros.

Related posts
À la uneCultureSociétéSortiesSpectacles

Le retour de « 12 hommes en colère » au Théâtre Hébertot : le public vote favorablement

À la uneBrèvesSéries Tv

Astrid et Raphaëlle : France 2 lance le tournage de la saison 1

À la uneActualitéBrèvesNumérique

Objets connectés : Près de 105 millions d’attaques en 2019

À la uneFrancePolitique

Les Verts : enfin un exploit aux municipales ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux