À la uneActualitéInternational

USA : un passager violemment expulsé d’un avion surchargé

passager

En quelques heures à peine, cette vidéo a fait le tour d’internet. Un passager détenteur d’un ticket a été violemment expulsé d’un avion par trois policiers, car il refusait de sortir de ce vol surbooké par la compagnie United Airlines.

La compagnie aérienne américaine a été particulièrement critiquée lundi sur les réseaux sociaux, après la mise en ligne de vidéos montrant l’expulsion musclée d’un passager muni d’un billet.

Sur les différentes vidéos partagées par des passagers du vol, on peut voir trois policiers s’approcher d’un homme déjà installé dans son siège. Lorsque l’un des agents le saisit de force, l’homme se met à hurler. Il est ensuite traîné au sol sur toute la longueur du couloir jusqu’à la sortie, sous les yeux effarés des autres passagers dont on peut entendre les cris d’indignation.

La compagnie aérienne a expliqué avoir demandé à des volontaires de céder leurs sièges dans l’avion pour ce vol en partance de Chicago et à destination de Louisville. Le vol était complet, mais quatre de leurs employés étaient attendus à Louisville le lendemain matin, d’après Sud Ouest. United Airlines a d’abord proposé une somme de 400 dollars, puis de 800 dollars, à quatre personnes pour prendre un vol le lendemain. Face au refus des passagers, la compagnie a effectué un tirage au sort. Un premier couple a quitté l’avion sans difficultés. L’homme de 69 ans qui apparait sur les vidéos a quant à lui refusé de descendre. Selon les personnes présentes, il aurait affirmé être médecin et avoir besoin de voir des patients à l’hôpital tôt le lendemain matin.

Aux Etats-Unis, les compagnies aériennes sont autorisées à forcer des passager à quitter des vols surbookés, en échange de dédommagements, a indiqué le ministère américain des Transports.

Les excuses de United Airlines

Un communiqué a été publié sur le site de la compagnie lundi après que les internautes se soient indignés sur les réseaux sociaux. Le PDG de United Airlines, Oscar Muñoz, a affirmé qu’il s’agissait « d’un événement qui nous bouleverse tous ici chez United. » « Je m’excuse d’avoir dû replacer ces clients ailleurs, » a-t-il ajouté. « Nous tentons également de contacter ce passager pour lui parler directement et pouvoir résoudre ce problème. »

D’après les médias américains, les autorités chargées du transport à Chicago ont suspendu lundi l’agent concerné par cette intervention musclée.

A lire aussi >> Etats-Unis : des appareils électroniques interdits sur des vols du Moyen-Orient

L’indignation des internautes

Les images de cette violente expulsion ont fait le tour d’internet en quelques heures seulement. Le mot « United » faisait partie des plus discutés lundi sur Twitter, Facebook et Google. Les internautes ont également été indignés par les excuses de la compagnie qui ne faisaient pas spécifiquement référence à la violence de cette intervention. Ils sont nombreux à appeler au boycott de la compagnie en ne réservant plus aucun de ses vols.

A lire aussi >> Vos billets d’avion piratés via Instagram

Related posts
À la uneEnvironnementFrance

Écologie : c’est quoi le « Green Gap » ? 

À la uneReportages

« Marseille : confronté au trafic », un reportage éclairant sur le fléau de la drogue

À la uneMédias

"Fifty States" : un excellent podcast pour découvrir les 50 états américains

ActualitéCinéma

10 westerns iconiques de l’histoire du cinéma

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux