Brèves

Accusé de terrorisme apres une blague sur Daech

Pole Emploi

Un employé de l’agence Pôle emploi de Saint-Germain-en-Laye, Yann Djail, a été suspendu suite à une blague sur Daech envoyée par mail. 

Tout part d’une blague à la fin du mois d’août quelques jours après le terrible tremblement terre en Italie. Le salarié envoie alors un mail à ses collègues. Dans ce mail,Yann Djail envoie fait un trait d’humour en marquant «Daech revendique le tremblement de terre en Italie». Une blague qui n’est pas passée pour sa direction. Bientôt le mail remonte aux oreilles de ses dirigeants, son employeur commence alors à émettre des soupçons sur sa potentielle radicalisation. La police perquisitionne son domicile, l’interroge en vain.

Cité par Le Parisien, un délégué FO rapporte qu’il ne s’agissait que d’une « simple blague, qu’on peut, certes, trouver douteuse. On voulait lui faire dire qu’il était terroriste, on lui a prêté plein de choses comme une allégeance à Mahomet, d’avoir dit cinq fois Allah Akbar le jour de Charlie Hebdo, d’avoir transporté une bombe ou d’avoir envoyé un mail déclarant qu’il souhaitait partir en Syrie. Yann étant kabyle, ça l’a révolté. »

Suite à cette affaire Yann Djail a subi des pressions. Son employeur lui avait proposé une «sanction» pour mettre fin à cette affaire. Il s’agit d’une mutation dans l’agence Pôle emploi de Versailles, située à quelques kilomètres de son ancien emploi. Cependant l’intéressé a refusé, estimant qu’il n’avait rien à se reprocher.

A lire aussi : Bayou censuré à propos de l’affaire Théo

Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

"My Dentist's Murder Trial" : Pedro Pascal et David Harbour à l'affiche d'une mini-série HBO

À la uneBrèvesSéries Tv

Naïma Rodric (Un si grand soleil) débarque dans "Demain nous appartient"

À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

Sex Education : l’adaptation en manga de la série Netflix est disponible

À la uneBrèvesSociété

Qu’est ce que le Dry January, défi commencé en début d’année ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux