À la uneInternational

Un gorille abattu dans un zoo à cause d’un enfant tombé dans l’enclos

Un gorille du zoo de Cincinatti a été abattu par l'équipe d'intervention du zoo, pour sauver un petit garçon tombé dans son enclos.

Un gorille mâle de 17 ans a été abattu par l’équipe de sauvetage du zoo de Cincinatti. Le singe avait traîné dans son habitat un enfant de 4 ans tombé dans son enclos.

“Notre équipe d’intervention sur les animaux dangereux a jugé que c’était une situation de vie ou de mort”, a déclaré Thane Maynard, le directeur du zoo de Cincinatti (est des Etats-Unis). Ils ont sauvé la vie de ce petit garçon.” Samedi, l’équipe de sauvetage du zoo a dû se résoudre à abattre Harambe, un gorille mâle âgé de 17 ans et pesant plus de 180 kilogrammes.

Tout est parti d’un petit garçon de 4 ans, en visite au zoo. L’enfant a franchi, en rampant, une barrière qui délimitait l’espace réservé au gorille et est tombé de trois mètres dans une fosse. Le gorille, ayant vu le garçonnet, “est descendu et l’a attrapé”, selon le directeur du zoo, qui compte onze représentants de cette espèce.

« Tout le monde a commencé à crier et à devenir fou », raconte une mère de famille qui a assisté à la scène. Selon elle, le gorille a d’abord eu une attitude protectrice envers l’enfant. Puis il a finit par s’exciter à cause des cris de panique des visiteurs. C’est à ce moment-là que le singe a traîné dans l’eau le garçon qui hurlait.

Les jours de l’enfant ne sont pas en danger

Face à cette situation périlleuse, l’équipe d’intervention a alors décidé de faire feu sur l’animal, qui est mort dix minutes après l’entrée du garçon dans l’enclos. Selon Thane Maynard, pour qui le zoo “n’avait jamais vécu une telle situation”, l’équipe devait tuer gorille car une flèche tranquillisante n’aurait pas fait tout de suite effet sur l’animal.

Cette malheureuse histoire fait penser au jeune homme suicidaire qui s’était jeté nu dans une fosse aux lion, au zoo de Santiago (Chili). Pour sauver l’homme, la sécurité du zoo avait du se résoudre à abattre deux lions d’Afrique, un mâle et une femelle.

Transféré d’urgence à la clinique Indisa de Santiago, l’homme n’est plus en danger de mort. Dans une lettre retrouvé dans ses vêtements, il justifiait son acte par la crainte de la fin du monde et de l’Apocalypse.

*Image en une : leparisien.fr

Related posts
À la uneBons PlansSports d'hiverVoyages

Top 10 des stations de ski où aller skier cet hiver

À la uneActualitéInternational

Algérie : La colère gronde toujours après l'élection d'un nouveau président

À la uneTurf

Critérium des 3 ans : l'élite des jeunes à Vincennes

À la uneActualitéBeautéBeauté-femmeBrèvesCultureMédias

Miss France : La Guadeloupe sacrée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux