Fête des Lumières, manifestations des gilets jaunes et marche pour le Climat se déroulent ce week-end à Lyon. Même si la sécurité s’annonce maximale, l’inquiétude est difficile à contenir.

« Attendre et espérer ». Les derniers mots du Comte de Monte-Cristo pourraient bien être la devise des 2 millions de lyonnais et touristes qui se retrouvent pour la « Fête des Lumières », un spectacle unique au monde. Un défi sécuritaire majeur depuis les attentats de 2015, renforcé pour l’édition 2018. En effet, une « Marche pour le Climat » est prévue samedi ainsi qu’une manifestation « des gilets jaunes ». Officiellement, le dispositif est adapté mais en coulisses, on s’inquiètent des potentiels débordements.

L’annulation de la « Fête des Lumières 2015 » dans toutes les têtes

Depuis samedi dernier, la rumeur d’une annulation de la « Fête des Lumières » enflaient. Mais la manifestation phare de la ville de Lyon – qui se déroule de ce jeudi à dimanche – est maintenue. Une aubaine pour le secteur hôtelier lyonnais qui affiche des bons taux de réservation. Si le spectre d’un attentat s’est éloigné, la mise en place d’un périmètre fermé à la circulation, avec des points d’entrées piétonniers et contrôle des sacs, semble rassurer les visiteurs. Mais pour cette édition 2018, les « Gilets jaunes » entendent manifester à nouveau samedi, avec les images de guérilla urbaine dans toutes les têtes. Cependant, notons que la manifestation lyonnaise de la semaine dernière était bon enfant. Les gilets jaunes n’avaient pas pénétré dans le marché de Noel de la Place Carnot (Lyon 2e), pourtant facile à perturber.

La conférence de presse sur la sécurité décalée

En plus de la « Fête des Lumières » et de la manifestation des « gilets jaunes », une « Marche pour le Climat » est également au programme de ce samedi. Il s’agit de la déclinaison locale d’un mouvement national. Une inquiétude supplémentaire pour les autorités, au point que le Ministère de l’Interieur et Nicolas Hulot ont demandé le report de cet évènement. La conférence de presse de « présentation du dispositif de sécurité et de secours » qui devait se tenir hier après-midi a été reporté à ce jour, 15h30. La Préfecture du Rhône assure qu’il ne faut pas y voir « le signal d’un réajustement de dernière minute » mais « la volonté de communiquer des données chiffrées précises ».

Assurer en toute sécurité la Fête des Lumières, la manifestation des gilets jaunes et la marche pour le climat. C’est le défi que les autorités vont tenter de relever.

A LIRE AUSSI :

Les « gilets jaunes » : deux clans bien disctincts

L’ouverture des marchés de Noel commence mais lequel choisir ?