À la uneSéries Tv

Fiction française : notre bilan de la saison 2018-2019

La saison télé 2018 / 2019 arrive à son terme et l’heure des bilans a sonné. L’occasion pour nous de revenir sur la saison écoulée en matière de fiction française et de dresser tops et flops.

Dans La loi des séries sur VL, nous avons reçu à notre micro toutes les équipes de séries (ou du moins une grande partie) de la saison fiction française. Il est temps de dresser le bilan et d’attribuer nos bons et mauvais points comme chaque année à la même période. Que restera-t-il de cette saison ?

La déception de la saison : l’échec de la saison 2 de Zone Blanche

Zone Blanche était notre coup de coeur en saison 1, on a adoré la saison 2. Le public lui a boudé cette nouvelle saison qui a vue la moitié de son audience partir. C’est très injuste car la série compte parmi le meilleur de cette saison.

Retrouvez notre émission spéciale Zone Blanche saison 2 ici

La réussite de la saison : Le soap définitivement installé en France

Avec le lancement de Un si grand soleil à l’été 2018, la France compte désormais 3 soaps sur ses antennes, 3 soaps qui réunissent en moyenne 3.5 millions de téléspectateurs. Longtemps mineur en France, le genre, très codifié, s’est installé durablement sur nos antennes. Dans un paysage audiovisuel où il est de plus en plus difficile de fidéliser sur le long terme un public, les feuilletons quotidiens français relèvent ce challenge chaque soir

Retrouvez notre spéciale Demain nous appartient ici
Retrouvez notre émission spéciale avec Mélanie Maudran ici

La réalisatrice de la saison : Emilie Noblet

Nous voulions soutenir dans ce bilan le remarquable travail effectué par Emilie Noblet sur la série HP, petite pépite pleine de poésie arrivée cet hiver sur OCS. Elle a su mener de front et avec intelligence les 10 épisodes de la saison 1, nous faisant trépigner d’impatience pour la saison 2.

Retrouvez notre émission sur HP ici

La chaîne de la saison : OCS

Avec des propositions comme Vingt Cinq ou HP et avec l’arrivée bientôt de Les Grands, Irresponsable ou Missions, OCS continue de se forger une place à part dans le pays sériel. Plus qu’un laboratoire, la chaîne est devenue une oasis pour les créateurs de séries. 

Retrouvez notre émission spéciale 10 ans de OCS ici

La révélation de la saison : Bryan Marciano (Vingt Cinq)

Une fois n’est pas coutume, notre révélation est à la fois un auteur, un réalisateur et un comédien. “Un petit génie” disent souvent les personnes qui travaillent avec lui. Le fait est qu’avec Vingt Cinq, il signe une série drôle, touchante et forte, dont il incarne pour notre plus grand bonheur le personnage central.

Retrouvez notre émission sur Vingt Cinq ici

Avant d’en venir aux tops de cette saison, deux catégories totalement subjectives et assumées comme telles. Vous ne serez sans doute pas d’accord. Mais on veut mettre en avant une comédienne et un comédien que l’on a adoré voir cette saison. On ne dit pas que ce sont les meilleurs. Juste que ce sont les deux mis en lumière.

La comédienne d’honneur de la saison : Lina el Arabi (Philharmonia)

Lina El Arabi est un diamant brut qui se polit rôle après rôle. Elle trouve dans Philharmonia un personnage qui lui permet d’explorer une facette encore plus intéressante de son jeu et de varier les registres.”
Celle qui nous a bouleversé dans Philharmonia ne pouvait pas se retrouver ailleurs dans ce bilan sériel. On en redemande.

Retrouvez notre article sur Lina El Arabi ici

Le comédien d’honneur de la saison : Romain Duris (Vernon Subutex)

Si la version télé de Vernon Subutex a semble-t-il divisé, Romain Duris nous a parfaitement convaincu dans cet homme totalement perdu dans un monde qui le dépasse. Est-il fidèle au roman ? Sans doute non et on s’en moque, dans le mot “adaptation” il y a “adapter” et non “copier” donc il donne ici, sous la direction de Cathy Verney une autre version qui ne manque de nous touché. Romain Duris a été une évidence pour l’équipe, il l’a confirmé tout au long des 9 épisodes.

Retrouvez notre article sur Vernon Subutex ici

La scénariste de la saison : Marine Gacem

Venue de l’école Chérif pour la fiction télé, série policière dont l’équipe aime à s’amuser avec les codes du genre, Marine Gacem a proposé cette année sa première série télé, Philharmonia, qui s’est révélé être un vrai petit bijou. Laminée injustement et exagérément, la série de Marine Gacem a tenu au delà de nos espérances et révélé une grande auteure.

Retrouvez notre émission sur Philharmonia ici

La mention spéciale de la saison : Vingt Cinq saison 1 (OCS)

La série de Bryan Marciano s’est révélée en petite pépite de la rentrée sérielle et a mis en lumière toute une famille de comédiens et d’artistes que l’on a déjà hâte de retrouver.

Coup de cœur de la saison : Les bracelets rouges saison 2 (TF1)

Après une saison 1 déjà remarquable, Les bracelets rouges confirment en saison 2 le très haut niveau, tant du côté des scénarii que du casting. Maintenir un tel niveau c’est vraiment impressionnant et on en redemande.

LA SERIE DE LA SAISON : PHILHARMONIA (France 2)

Si vous nous suivez sur VL, ce n’est pas une surprise, Philharmonia nous a transporté cette saison et on a envie de dire une dernière fois combien cette série nous a touché. Une très belle réussite.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneE-SportFormule 1Pop & GeekSport

[INTERVIEW] Hydro & Depielo, les ''French Youtubers'' 100% F1 et SimRacing

À la uneActualitéCinémaCulture

Mon Chien Stupide : Coup de cœur pour la crise de la cinquantaine

À la uneActualitéCultureFestivalFranceMusiquePolitique

5 raisons pour lesquelles on a kiffé la Fête de l’Humanité

À la uneActualitéBons PlansSoiréesSortiesSport

Noc’turne by VL : Nos conseils pour gagner vos paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Fiction française : notre bilan de la saison 2017 / 2018