Cinq ans après son annonce à l’E3 2013, le très attendu Kingdom Hearts 3 a enfin pu être testé par une poignet d’heureux élus lors d’un événement spécial à Los Angeles. Maintenant que l’embargo est terminé, voici quelques informations sur le futur titre de Square-Enix.

Il se sera fait attendre mais sa sortie est proche. Depuis son annonce, Kingdom Hearts 3 a rapidement suscité un grand intérêt chez les joueurs. Rien d’étonnant pour un univers aussi riche et complexe. Et afin de satisfaire les fans, Square-Enix a proposé un premier aperçu, manette en main, à quelques rares élus.

Des mondes titanesques

Bien entendu, qui parle de jeu vidéo parle de mondes dans lesquels évoluent les personnages. Pour cette démonstration, seuls deux étaient disponibles: L’Olympe d’Hercule et la « Toy Box », issue de l’univers Toy Story. Cependant, même si ces deux univers restent impressionnants, c’est la partie concernant les jouets animés qui a retenu l’attention du public. En effet, si le premier semble plutôt restrictif, avec une sorte d’effet couloir, le deuxième multiplie davantage les possibilités en matière de gameplay aussi bien lors des phases d’explorations que de combats.

Et c’est à travers trois lieux mythiques que Sora et ses compagnons viennent au secours de Woody et Buzz: la chambre d’Andy, l’entrée de la maison et enfin le magasin de jouets. De beaux terrains de jeux pour se rendre compte de la maniabilité du personnage. D’après les joueurs, chaque action est à la fois dynamique et fluide dans les environnements.

Une véritable puissance de jeu

Mais en tant qu’Action-RPG, le principal intérêt de ce nouveau Kingdom Hearts est le gameplay. Et lors de cette démonstration, les joueurs ont pu en prendre plein les yeux tant les actions semblent éblouissantes. L’Olympe a été l’occasion de voir le système « Athletic Flow » en action. Avec celui-ci, Sora peut désormais courir de manière assez vive sur les parois afin d’atteindre le Titan de Roche, boss final de ce monde.

Un véritable bonheur d’éviter avec aisance des rochers qui viennent ensuite s’écraser. Cependant, aussi jouissive soit-elle, cette phase limite grandement les actions du joueurs et propose un combat plutôt rébarbatif.

Quatre armes pour quatre fois plus de combats

À l’opposé, la « Toy Box » accumule plusieurs types de gameplay audacieux. Dans un premier temps, Sora a la possibilité de s’équiper de quatre keyblades. Une idée directement inspirée de Final Fantasy XV dans lequel les joueurs pouvaient sélectionner une nouvelle arme directement avec les flèches directionnelles. Un élément novateur pour la franchise Kingdom Hearts car pour la première fois, certains ennemis seront sensibles à certaines keyblades. Les joueurs n’auront qu’à choisir la meilleur arme sur simple pression du pad tactile de la manette.

Mais les keyblades ont encore bien d’autres surprises en réserve. Pour cette démonstration, les joueurs ont pu en utiliser quatre différentes: la Chaîne Royale, la « Smile Gear » de Monstre & Cie, la « Ever After » venant de Raiponce et enfin la « Infinity Blade » de Toy Story. Désormais, chacune d’entre elles a la possibilité de se transformer en outil dévastateur lorsque le nombre de combos requis est atteint. Une nouvelle fois, Square-Enix a su faire évoluer son mode de combat de façon encore plus intuitive et dynamique.

Nostalgie

Et ces moments peuvent bien plus le devenir avec de nombreuses interattractions avec des éléments de décors. Pour Kingdom Hearts 3, les développeurs ont souhaité mettre l’accent sur la nostalgie. Un mot-clé qui correspond parfaitement à cet opus qui marque la fin d’un arc et fait honneur aux dessins-animés de notre enfance. Mais, ici, on le retrouve avant-tout en phase de combat lorsque Sora utilise un robot-jouet, appelés Gigas, au même titre que les Gundams très populaires aux Japon.

Les fans de Disney ne sont pas en reste. Alors qu’on avait pu visiter son monde dans les deux premiers opus, Ariel marque son grand retour en tant qu’invocation afin de venir en aide aux héros. Mais la démonstration a aussi été l’occasion de montrer Ralph, issu du film Les Mondes de Ralph. La venue de ces partenaires permet une nouvelle fois de déclencher des combos dévastateurs.

En faire trop ?

Mais c’est aussi ça le problème de cette version proposée au joueurs. Avec cette accumulation d’éléments de gameplay qui détruisent tout sur leur passage, le jeu souffre d’un cruel manque d’équilibrage. Il est alors bien dommage de n’avoir besoin que de quelques coups pour venir à bout de ses ennemis. Peu de challenge.

Et résultat, un problème en entraîne un autre. Si l’écran est surchargé d’actions, de combos et de lumières aussi belles soient-elles, le rendu final devient assez illisible et la caméra refait des siennes. Fort heureusement, ces soucis pourront être facilement réglés avant la sortie du jeu.

Une annonce de sortie

Par ailleurs, Tetsuya Nomura, directeur de la franchise, a annoncé que la date de sortie du jeu sera révélée le mois prochain. Il s’agira maintenant de savoir si elle sera faîte pendant le prochain E3 ou en marge de la convention avec un événement spécial organisé par Square-Enix, comme chaque année. A l’heure actuelle, il est uniquement question d’une sortie fin 2018.

Une chose est certaine, il ne reste plus beaucoup à attendre avant de retrouver les aventures de Sora et ses amis sur PS4 et XBox One. En espérant que cette première présentation de Kingdom Hearts 3 au public aidera à améliorer les quelques défauts rencontrés.