À la uneActualitéHigh TechInternational

La société Oracle, nouveau candidat sérieux pour le rachat de TikTok

Alors que Microsoft était depuis le départ pressenti pour racheter l’application aux USA, la société de technologie Oracle serait entrée elle aussi en négociations avec ByteDance, le propriétaire chinois de TikTok. Et sa candidature peut déjà compter sur le soutien de…Donald Trump.

C’est un nouveau concurrent qui pourrait bien faire de l’ombre à Microsoft. Alors que Donald Trump a donné 90 jours aux entreprises pour racheter l’utilisation de TikTok sur le sol américain, la société technologique Oracle rentre à son tour dans la danse. Si la firme de Redmond est aujourd’hui le seul candidat officiel, l’application aux 100 millions d’utilisateurs rien qu’aux Etats-Unis suscite encore toutes les convoitises. Et après des rumeurs laissant entendre un intérêt de la part de Twitter, c’est assez logique que le géant des logiciels et programmes informatiques Oracle fasse à son tour office de challenger très sérieux pour la reprise de TikTok.

A lire aussi : Détail des décrets de Donald Trump à l’encontre de TikTok et WeChat

Des liens directs avec TikTok

Premier argument de poids, l’entreprise, qui s’est imposée comme le numéro deux mondial du logiciel ces dernières années, travaillerait déjà avec plusieurs investisseurs qui détiennent des parts chez ByteDance, la maison-mère chinoise de TikTok. Selon le Financial Times, Oracle serait ainsi en discussions avancées avec les deux entreprises General Atlantic et Sequoia Capital pour racheter TikTok aux Etats-Unis, mais également au Canada, en Australie, et en Nouvelle-Zélande.

Donald Trump, soutien d’Oracle

Autre élément important à prendre en compte, mardi, le président américain a considéré Oracle comme une “entreprise géniale“, qui a selon lui tout le potentiel nécessaire pour racheter TikTok. Une société qui représente pas moins de 170 milliards de dollars, et dont le président Larry Ellison est un fervent soutien de Donald Trump. Si l’on ne sait pas encore à quel degré pourra jouer cette proximité entre les deux hommes, c’est un atout non négligeable, dont ne pourrait pas bénéficier une entreprise comme Twitter par exemple, avec qui le 45e président des Etats-Unis est régulièrement en froid. Interrogé sur sa préférence pour le rachat de TikTok, Trump s’est contenté de rappeler que l’acheteur éventuel devra “s’assurer que les Etats-Unis recevront une bonne compensation“, une partie des fruits de la vente de TikTok devrait effectivement revenir au Trésor américain. Si à l’heure actuelle établir un pronostic sur le futur repreneur de l’application aux Etats-Unis s’avère être une tâche compliquée, Oracle pourrait bel et bien jouer troubles fête pour Microsoft.

Credit photo : Justin Sullivan / AFP

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Narcos : Mexico est renouvelée pour une saison 3 par Netflix

À la uneFranceInternational

Escalade des tensions Franco-Turques après la publication d'une caricature d'Erdogan

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #61

À la uneMédias

Eurovision Junior : "Move the world" le 29 novembre 17h sur France 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux