À la uneSéries Tv

Le chiffre média : énorme carton pour le lancement de HPI sur TF1

Hier soir, TF1 a lancé sa nouvelle série policière HPI sur laquelle elle misait beaucoup. Et le succès de ce lancement a sans doute dépassé les espérances de la chaîne.

Depuis cet été, TF1 a décidé de renouveler son offre de fictions en annulant 3 marques historiques de la chaîne : Profilage, Section de recherches et Alice Nevers. Le but est de miser sur sa politique intensive sur les séries limitées, mais aussi sur de nouvelles marques comme Balthazar qui était, jusque hier soir, la série la plus puissante de la chaîne.
C’était sans compter sur sa nouveauté HPI. Précédée de très bonnes critiques, tant du côté du public qui l’avait découvert en Belgique ou sur Salto que des journalistes, la série a plus que performé : c’est un énorme carton.

Le premier épisode s’approche des 10 millions de spectateurs (9.8), un record jamais égalé depuis RIS en 2006, et la moyenne des deux épisodes est à 9.3 et une part de marché hallucinante à 40.1%, voire même 43% sur le cible privilégiée. C’est le meilleur lancement d’une série sur TF1 depuis celui de Clem en 2010. La série dépasse aussi largement des scores déjà impressionnants comme La promesse, Le bazar de la charité ou Balthazar. Avec ce carton, TF1 a un succès aussi puissant que Capitaine Marleau sur France Télévisions. Comme toujours, il faudra surveiller les scores des prochaines jeudis mais globalement la série se maintient très bien entre l’épisode 1 et 2.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneSéries Tv

Only murders in the building : Steve Martin, Martin Short et Selena Gomez dévoilent la série de Star

À la unePolitique

Le gouvernement lance une campagne de communication pour lutter contre l’abstention

À la uneActualitéEnvironnement

L’humanité menacée “d’impacts irréversibles” selon le GIEC

À la uneInternational

Vanessa Bryant s’accorde avec la société d’hélicoptère responsable de la mort de Kobe Bryant

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux