Huit ans après la création d’Instagram, Kevin Systrom et Mike Krieger, ses créateurs, quittent leurs postes. Ils auraient été en désaccord avec la direction de Facebook qui a racheté l’entreprise en 2012.

« Mike et moi sommes reconnaissants pour les huit dernières années à Instagram et les six années avec les équipes de Facebook. De 13 employés nous avons évolué vers des milliers avec des bureaux à travers le monde, tout en créant des produits utilisés et aimés par plus d’un milliard de personnes. Nous sommes prêts pour la prochaine étape » écrit Kevin Systrom sur son blog. L’ancien directeur général a ainsi confirmé une information du New York Times.

Mark Zuckerberg a réagi à cette annonce sur Twitter: « Kevin et Mike sont d’extraordinaires leaders et Instagram reflète l’alliance de leurs talents créatifs. J’ai beaucoup appris en travaillant avec eux ces six dernières années et j’y ai pris beaucoup de plaisir. » Selon les rumeurs, ce sont des différents avec Zuckerberg et la direction de Facebook en général qui a mené à la démission des deux fondateurs d’Instagram.

L’année la plus difficile de Facebook

Facebook est en perte de vitesse, notamment chez les adolescents et les jeunes adultes. Cette démographie se tourne de plus en plus vers Snapchat et Instagram. Pour la première fois, cette année, les prévisions d’abonnés et de profits de Facebook n’ont pas été rencontrées, alors qu’Instagram dépassait le milliard d’utilisateurs. La maison-mère, Facebook, voulait imposer de plus en plus de publicités sur Instagram, son propre réseau étant saturé par les annonces. Selon le Wall Street Journal « les dirigeants de Facebook, y compris Mark Zuckerberg, poussaient Instagram à élargir rapidement le nombre d’utilisateurs. »

Instagram GIF - Find & Share on GIPHY

Kevin Systrom et Mike Krieger ont été précédés dans leur départ par les créateurs de Whatsapp, autre application rachetée par le géant Facebook. Comme pour Instagram, des conflits étaient apparus autour de la confidentialité et de la monétisation.

Facebook vit son année la plus difficile. Les scandales entourant la campagne américaine de 2016 et la vente des données des utilisateurs récupérées par Cambridge Analitica, ont écorché la réputation du réseaux social. Le départ des créateurs phares du groupe rajoute à l’horizon maussade du groupe.

« J’ai hâte de voir ce qu’ils vont construire à présent » déclare Mark Zuckerberg, malgré tout.

À​ ​lire​ ​aussi: Facebook fait gagner un million de dollars à trois Bordelais