International

Barack Obama lance son combat contre les armes

Après un discours d’une vingtaine de minutes, Barack Obama a signé aujourd’hui les 23 décrets de son plan s’attaquant à la lutte contre les armes à feu, une promesse réalisée à la suite de la tuerie de l’école primaire Sandy Hook du 14 Décembre dernier qui a couté la mort à 28 personnes dont 20 enfants. Une nouvelle tuerie en milieu scolaire après celles de 2007 à l’université de Virginia Tech et de Bath Consolidated School qui a fait couler beaucoup d’encres. Il a également appelé le Congrès : “Le Congrès doit agir. Le Congrès doit agir rapidement“.

Le président américain a confirmé s’attaquer à un “challenge compliqué“, définit en trois mesures symboliques pour réagir à la violence par arme à feu. Tout d’abord, Barack Obama souhaiterait que lors de l’achat d’une arme, l’acheteur potentiel soit soumis à une vérification de son passé criminel. “Si vous voulez acheter une arme, vous devez montrer que vous n’en ferez pas usage. C’est la moindre des choses.”. La deuxième mesure est plus difficile à faire accepter dans les moeurs, républicaines notamment. M. Obama a appelé le Conseil à interdire les armes d’assauts et les chargeurs de plus de dix balles. Selon lui, “ces armes n’ont qu’un but : envoyer le plus de balles le plus vite possible, et faire le plus de dégâts possible.” Le président américain a également mis en avant sa volonté d’augmenter le nombre de policiers dans les rues américaines. Le deuxième amendement de la Constitution américaine, une institution quasi intouchable de l’autre côté de l’Atlantique, autorise tout citoyen américain à posséder une arme.“Je respecte le droit pour les chasseurs, les sportifs, les collectionneurs et ceux qui veulent se protéger, de posséder une arme. Mais je pense qu’on peut respecter cet amendement tout en protégeant les citoyens.” 

Barack Obama cet après midi à la Maison Blanche.

Barack Obama cet après midi à la Maison Blanche.

“Nous ne pouvons plus retarder notre action”  sur le contrôle de la circulation des armes, un autre objectif de Barack Obama qui a prévu une restriction plus importante sur le contrôle de la contrebande des armes. Dans une Maison Blanche remplie de familles de victimes de la tuerie de Newton, et des enfants lui ayant écrit après le drame, le président a longuement insisté sur sa volonté de protéger les enfants américains,C’est la première tâche qui incombe à notre société, faire en sorte que nos enfants restent en sécurité”.  Après les longues négociations sur la “falaise budgétaire”, Barack Obama s’engage de nouveau dans des discussions qui s’annoncent difficiles face à un Congrès qui possède le pouvoir de bloquer toute législation, et qui est foncièrement opposé au président démocrate. Une dernière alerte lui a été lancé : Demandez-leur ce qui est le plus important : avoir une bonne note du lobby des armes, qui finance leurs campagnes, à tout prix ? Ou rassurer les parents qui déposent leurs enfants à l’école primaire ?”. 

Pour se faire une idée du débat et du problème sur le sol américain, il suffit de regarder la dernière publicité de la NRA (National Rifle Association), des fervents défenseurs du second amendement de la Constitution, qui s’en sont pris directement aux filles du président. On reproche à Barack Obama de protéger ses filles par des gardes armées, alors qu’il refuse cette sécurité aux autres enfants de citoyens américains. La Maison Blanche a réagi en jugeant “répugnant” le fait de s’attaquer directement aux filles de Barack Obama.

http://http://www.youtube.com/watch?v=2bKw7ZsQgtc

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalSport

[INTERVIEW] Mick Foley se confie avant Hell in a Cell 2020

À la uneActualitéInternationalSociété

Kanye West va-t-il faire réélire Trump ?

À la uneActualitéInternational

Le pape François en faveur de l’union civile pour les couples homosexuels

À la uneArtCultureInternationalPolitique

Manifestations en Biélorussie : interview avec Paul Dza, premier prix de la Photographie Politique de Sciences Po

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux