À la uneActualitéFrance

Paris : deux foetus et un nourrisson momifié retrouvés

La police découvre deux foetus

Ce lundi 19 novembre, c’est au domicile d’un tatoeur que la la police a fait une découverte sinistre. Les forces de l’ordre ont découvert deux fœtus dans du formol. Juste à côté se trouvaient un nourrisson momifié ou encore un bras tatoué sous cloche…

 

En effet, la police s’est déplacée dans un appartement du XIIearrondissement parisien suite à l’appel d’une ex-compagne. La femme semblait « inquiète » car elle était sans nouvelles du tatoueur. Dès leur entrée sur les lieux, les forces de l’ordre décrivent une décoration « horrifiante et sataniste »Un nourrisson momifié, un chien empaillé, des squelettes de porcelets étaient disposés dans la pièce principale… Et cela ne s’arrête pas là. La police aurait également retrouvé une arme qui daterait de la seconde guerre mondiale. Ce mardi, les médecins légistes de l’Institut médico-légal (IML) ont récupéré les cadavres et bocaux afin de mener les autopsies nécessaires.

L’homme aurait des « antécédents psychiatriques »

L’homme âgé d’une trentaine d’années est tatoueur et galeriste à Paris Diderot, dans le VIe arrondissement de Paris. Il aurait, selon ses proches, des antécédents psychiatriques mais aussi de toxicomanie. Des clichés de diverses autopsies ont déjà été retrouvés dans l’appartement quelques temps auparavant.

En attendant les résultats de l’autopsie, le parquet de Paris a ouvert une enquête. L’affaire sera suivit par le commissariat du XIIe arrondissement. Le propriétaire lui, n’a pas encore été retrouvé. Mais bien évidemment, il est activement recherché…

A lire également :

Related posts
À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

She-Hulk, Ms.Marvel et Moon Knight : 3 nouvelles séries Marvel annoncées

À la uneCinémaCulture

Disney dévoile la bande annonce de La belle et le clochard version live

À la uneBrèvesSéries Tv

Hilary Duff va reprendre son rôle de Lizzie McGuire

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Euphoria saison 1, trip halluciné dans le mal-être adolescent

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux