À la uneActualitéFranceSport

Tour de France 2020 : Caleb Ewan s’adjuge la 11e étape au sprint à Poitiers

L’Australien Caleb Ewan s’est imposé au sprint lors de la 11e étape dans un finish incroyable à Poitiers. Le coureur de la Lotto Soudale remporte sa seconde victoire sur le Tour de France 2020 en devançant Peter Sagan et Sam Bennett. Primoz Roglic est toujours en jaune.

Quel finish ! Caleb Ewan (Lotto-Soudal) s’est offert un sprint d’anthologie lors de la 11e étape entre Châtelaillon-Plage et Poitiers ce mercredi 9 septembre. Il devance d’un boyau Peter Sagan (déclassé pour avoir mis un coupe d’épaule à Van Aert dans le final) et le maillot vert Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) pour remporter sa cinquième victoire sur la Grande Boucle en deux participations. Le maillot jaune Primoz Rolgic conserve son maillot jaune après une étape très tranquille avant le finale. Dès demain, le peloton retrouvera une étape plus accidentée entre Chauvigny et Sarran Corrèze avec deux petits cols de 2ème catégories avant la grosse étape de montage de vendredi.

À lire également : Tour de France 2020 : Les 5 favoris pour la victoire finale

Un peloton impitoyable avec les échappés

Avant une arrivée très nerveuse à Poitiers, les coureurs ont roulés plus tranquillement cette après-midi avec une moyenne de moins de 40 km/h sur les trois premières heures de courses. L’étape du jour ne présentait aucune difficulté et était une des dernières chances pour le sprinteurs de triompher avant de se diriger doucement vers les Alpes. On a presque cru qu’une échappée irait au bout avec Matthieu Ladagnous (Groupama-FDJ) qui réussira à distancer le peloton de 5 bonnes minutes avant qu’un groupe de six coureurs decident de contrer. Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), Stefan Küng (Groupama-FDJ), Jasper Stuyven (Trek Segafredo), Tom Van Asbroeck (Israël Start-Up Nation) et Michael Gogl (NTT) tentent de s’envoler près de 20 kilomètres après le départ réel et l’attaque de Ladagnous. Mais le peloton a prit peur face aux qualités de rouleurs de ces derniers et a rapidement calmer les envies des six hommes. Après 120 km seul en tête, Matthieu Ladagnous (Groupama-FDJ) n’a pas pu résister à la détermination des équipes de sprinteurs d’emmener leur leader vers un gros combat à Poitiers. À moins de 43 km de l’arrivée, il fut rattrapé en vain, mais remporte le prix du combatif du jour.

Ion Izagirre abandonne après une chute terrible

Alors que le peloton prépare le sprint massif en roulant à toute allure vers Poitiers, Ion Izagirre (Astana) a chuté lourdement à 30 km de l’arrivée, contraint d’abandonner. L’espagnol était une des pièces maitresses de la formation Kazakh pour aider Miguel Angel Lopez (Astana) lorsque la route s’élève. Un Coup dur pour Astana. À noter aussi l’abandon de Gregor Mühlberger (Bora-Hansgrohe), malade et celui de Davide Formolo (UAE) non partant, à cause d’une clavicule cassée.

Crédit : Papon / L’Equipe

About author

Journaliste spécialisé dans le Sport
Related posts
À la uneSéries Tv

Lupin : Netflix dévoile la première bande annonce de la série

À la uneInternationalSanté

Le Royaume-Uni approuve le vaccin de Pfizer/BioNTech

À la uneActualitéEnvironnementInternational

De la viande artificielle dans nos assiettes ?

À la uneActualitéEnvironnementFranceSociété

5G : plusieurs villages vont se retrouver sans internet

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux