Avant de présenter les nouveautés, les chaînes ont fait le ménage parmi leurs séries : un nettoyage par le vide, avec de nombreuses annulations.

La période des Upfronts est un rendez-vous incontournable pour les passionnés de séries : c’est le moment où les cinq grands networks présentent les nouveautés de la saison à venir et annoncent leur future programmation. Mais c’est aussi une source de stress, puisque la FOX, NBC, ABC, CBS et la CW se prononcent sur le sort des séries en cours : certaines sont renouvelées, d’autres sont annulées. Cette année, prises d’une frénésie meurtrière, elles se sont livrées à un jeu de massacre : une trentaine de séries passent à la trappe.

ABC a ainsi mis un terme à Deception, The Crossing, Inhumans, Ten Days in the Valley, Kevin (Probably) Saves the World, Alex, Inc et The Mayor après une seule saison ; disparaissent également Quantico et Designated Survivor, respectivement après 3 et 2 saisons de bons et loyaux services. Fox annule L’Exorciste, Last man on earth, The Mick, et traumatise ses spectateurs en supprimant Lucifer et Brooklyn Nine-Nine (sauvée in extremis par NBC). NBC, justement, sacrifie Taken, Great News, Rise et The Brave. CBS en a fini avec 9JKL, Kevin Can Wait, Living Biblically, Me, Myself & I, Scorpion, Superior Donuts, Wisdom of the Crowd et Zoo. Enfin, la CW ne veut plus de Life Sentence ni de Valor.

Mais pourquoi tant de haine ? Certes, l’arrivée de nouvelles séries suppose plusieurs suppressions, puisqu’il faut bien faire de la place. Les audiences décevantes expliquent aussi certaines annulations. Mais les chiffres ne font pas  tout, et d’autres raisons jouent un rôle dans le futur des séries.

D’abord, les networks sont confrontés à la concurrence toujours croissante des services de Streaming et doivent faire face au lancement continuel de nouvelles séries – par exemple sur Netflix. Par conséquent, elles ont tendance à s’appuyer sur des valeurs sûres, comme les séries de Shonda Rhimes, celles de Dick Wolf ou les déclinaisons de NCIS. En terme de nouveautés, elles misent sur des reboots et revival de séries qui ont fait leurs preuves par le passé (Magnum, Murphy Brown ou Charmed) ou des fictions susceptibles de réitérer le succès d’autres productions (NBC lorgne du côté de The Good Doctor avec New Amsterdam et ABC cherche son This is us avec A Million little things). Tributaires des audiences, les networks sont en outre peu enclins à laisser le temps à leurs séries de s’installer : NBC a annulé Rise au bout de quelques semaines, et CBS n’a diffusé que 3 épisodes de Me Myself and I, en dépit de bonnes critiques.


A lire aussi : Les premières images très attendues de Magnum et Murphy Brown


Cette année, le cas de la Fox est particulier : la chaîne traverse une phase de profonde transformation. Elle a notamment acquis les droits des ligues de base-ball et de football américain, dont elle transmettra les matches en exclusivité. Soit 30 heures de programmes à caser… En outre, avec le probable rachat par Disney, il est intéressant de noter que la chaîne s’est recentrée en renouvelant des séries produites par la 20th Century Fox. D’autres surprises sont venues ponctuer ces upfronts du côté de la Fox : in extremis et malgré la polémique, la chaîne a sauvé l’Arme Fatale, qui reviendra pour une saison 3 (sans Clayne Crawford, viré en raison de son comportement, et remplacé par Seann William Scott dans un autre rôle) et Gotham, qui se conclura avec une cinquième saison.

Fin de mandat pour le Président Kirkman ?

 

Avec Designated Survivor, l’affaire est toute aussi complexe pour ABC. La saison 2 s’est avérée décevante en terme d’audience, la série a changé quatre fois de showrunner (un cinquième était même annoncé pour la saison 3), et l’acteur Kiefer Sutherland aurait demandé à ce que la production quitte Toronto pour Los Angeles, ce qui aurait induit des coûts supplémentaires. ABC a donc pesé le pour et le contre, et Designated Survivor passe à la trappe. La série pourrait toutefois être sauvée par Netflix, qui la diffuse à l’international.

Ultra-mobilisé sur les réseaux sociaux, le public ne semble jamais perdre espoir de sauver une série supprimée. Annulée au terme de la saison 1, Timeless a finalement été renouvelée l’année dernière par NBC, qui a cédé à la pression des fans et de la production. Pas sûr que ce soit encore le cas cette année… Ces derniers jours, le cas de Brooklyn Nine-Nine a fait couler beaucoup d’encre : annulée par la Fox, la série reviendra sur NBC, propriété d’Universal qui la produit. Quant à la Fox, elle vient d’annoncer la diffusion d’une nouvelle saison de Last Man Standing, annulée l’année précédente par ABC. De quoi donner le tournis aux spectateurs.

Revenons un instant sur la Fox, et plus particulièrement sur l’annulation de Lucifer, dont les audiences ont baissé inexorablement en saison 3. La décision n’en a pas moins déclenché un tollé sur les réseaux sociaux, l’apparition du hashtag #SaveLucifer, la mobilisation des acteurs et le lancement d’une pétition. Avec une éventuelle saison 4 (peut-être sur le nouveau service de streaming de DC Universal ?), espoir nourri par les tweets de Tom Ellis, très actif sur internet. Peut-être un nouveau rebondissements dans ces Upfronts 2018, qui n’en ont pas manqué…

Les chaînes ont fait un beau carnage, scellant le sort de bon nombre de leurs séries avant les Upfronts. Certaines disparaissent dans l’indifférence générale ; d’autres annulations suscitent l’émoi des spectateurs. Reste à se consoler avec les renouvellements et avec les nouvelles séries, présentées ces jours-ci.  Au pire, on peut toujours se dire que certaines séries annulées reviendront un jour ou l’autre sous forme de suite ou de reboot – il paraît que c’est à la mode…