FootSport

CAN : La Côte d'Ivoire, plus de vingt ans après !

La 30ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations a rendu son verdict. La Côte d’Ivoire remporte le CAN 2015 à l’issue d’une finale incroyable en terme de rebondissement lors des tirs au but. Plus de vingt ans après, les Éléphants remportent leur second titre continental (0-0, 9-8 tab T.a.b).

Hervé Renard est le premier sélectionneur de l’histoire à remporter deux CAN avec deux sélections différentes. Au terme d’un match insipide et d’une séance de tir au but incroyable, la Côte d’Ivoire remporte enfin sa deuxième CAN de l’histoire. Les 120 minutes de jeu n’ont rien donner d’intéressant. Mais la séance de tirs au but a été pleine de rebondissement. Après avoir loupé ses deux premiers penaltys, la Côte d’Ivoire revient au score quand les Ghanéens font de même. Aux onzièmes tirs, les deux gardiens se livrent un duel qui sera favorable à Copa Barry, qui a pris l’ascendant psychologique grâce à ses multiples frasques, laissant le capitaine du Ghana, André Ayew, dans un chagrin historique. Yaya Touré et les siens touchent enfin un trophée qui les nargué depuis un moment.

Hervé Renard, sorcier et playboy d'Afrique.

Hervé Renard, sorcier et playboy d’Afrique.

Les deux équipes ont pourtant commencé cette finale sur un petit rythme. Craintif et en dessous de leurs niveaux habituels, les hommes d’Hervé Renard et Avraham Grant ont montré une opacité défensive qui a déteint sur l’intensité du match. Néanmoins, une frappe d’Atsu sur le poteau en première période et les quelques accélérations de Gervinho et Gradel ont animé un peu le stade de Bata. Au terme du temps réglementaire, aucune des deux équipes ne s’est démarquée pour remporter le match. Comme souvent depuis des années, les finales de grande compétition continentale et mondiale se terminent sur un match nul et un score vierge. L’enjeu paralysant les équipes. En prolongation, la Côte d’Ivoire s’est rapidement déconcentré et a subit le jeu. Mais aucune des deux équipes n’arrivera à trouver les ressources nécessaires pour empêcher la séance cruciale des tirs au buts. 

Une CAN de dernière minute

Organisée à la “dernière minute” par la Guinée équatoriale, la CAN aura eu son lot de scandale du début à la fin. Le tirage au sort avait été très contesté, tant le niveau des groupes n’était pas homogène. Beaucoup soupçonnaient la CAF d’avoir avantagé le pays hôte, initialement disqualifié. Néanmoins, les premiers matchs et l’arrivée des équipes s’est déroulés sans réel problème, mis à part avec le Congo de Claude Leroy, un peu chahuté par les résidents équato-guinéens avant la première rencontre du tournoi.

Tirage au sort de la CAN 2015

Tirage au sort de la CAN 2015

L’organisation tardive de cette CAN était satisfaisante jusqu’au quart de finale et le scandale signé Rajindraparsad Seechurn. L’arbitre mauricien du match Tunisie-Guinée Équatoriale sifflait un penalty à la dernière minute qui sauvait la Nzalang Nationale. Penalty inexistant. Quelques jours plus tard, c’est un autre cataclysme qui secoue la CAN 2015. Menée 3-0 par le Ghana, la sélection équato-guinéenne voit le public adverse envahir le terrain à cause de la furie de ses supporters. Depuis la mi-temps, ces derniers jetaient des pierres, bouteilles et bouts de verre sur les black stars, avant de s’en prendre à leurs compatriotes en tribune. Au final c’est un match arrêté pendant plus d’une demi-heure, un hélicoptère à 5 mètres des tribunes et une amende oubliée qui marqueront ces événements. Néanmoins, il ne faut pas tirer que du négatif de cette CAN. L’organisation, bien que douteuse et entaché de quelques problèmes, a été bien gérée par la CAF et le pays hôte. Cerise sur le gâteau, comme il y a deux ans au Gabon, la finale s’est déroulé sous les yeux du roi Pelé, comme un symbole que le foot africain reste prestigieux aux yeux des plus grands.

Related posts
Sport

Trois sports à essayer pour la rentrée

À la uneActualitéFootSport

Noël Le Graët émet l'hypothèse d'une rencontre France-Algérie

À la uneActualitéFormule 1Sport

Michael Schumacher hospitalisé en secret à Paris ?

À la uneActualitéBasketSport

Mondial de basket : les Bleus en mauvaise posture

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux