International

Déflagration meurtrière à Mexico

Une explosion meurtrière a eu lieu à 16h dans un gratte ciel de Mexico. Celle-ci serait due au gaz, comme l’a affirmé le porte parole de la protection civile de la capitale mexicaine “L’accident aurait été causé par une forte accumulation de gaz dans un local électrique” qui desservait les premiers étages de la tour du géant pétrolier Pemex. Les chiffres font à l’heure qu’il est état de 25 morts, selon le bilan effectué par la Croix Rouge à minuit, et d’une centaine de blessés selon les autorités locales. Les secouristes fouillent actuellement encore les décombres du gratte-ciel de près de 214m.

Le président mexicain Pena Nieto a annoncé sur son compte Twitter qu’une personne avait été sauvée dans les décombres du premier étage, avant de déclarer “Je ne connais pas la cause de l’explosion. Mais toute affirmation sur les origines de celle-ci serait de la spéculation”.

1244021_les-secouristes-mexicains-au-pied-de-la-tour-pemex-a-mexico-apres-une-explosion-dans-le-gratte-ciel-le-31-janvier-2013

Le drame a eu lieu au moment où les 3500 employés de l’usine quittaient l’entreprise pour rentrer chez eux. Des images de débris et de cadavres transportés sur des brancards et des chaises de bureau ont très vite fait le tour des chaines en continues mondiales alors qu’une épaisse colonne de fumée noire s’échappait du bâtiment haut de 54 étages.

L’unité Topos, spécialisée dans les recherches de morts ou de blessés après ce type de drame, continuait les recherches dans la journée en compagnie de chiens. Selon l’entreprise Pemex, quatrième compagnie pétrolière du monde, la déflagration aurait touché le rez de chaussé et le premier étage.

Un drame de plus pour Pemex qui a déjà connu de telles déboires. L’an dernier, une violente explosion avait tué 30 personnes sur un de ses sites gaziers aux abords de Reynosa, non loin de la frontière avec les Etats-Unis. En 2010, c’est un de ses oléoducs qui avait explosé à San Martin Texmelucan en plein centre ville tuant 29 personnes et blessants près de 50 personnes.

Firefighters at Pemex HQ in Mexico City

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéInternationalSanté

Covid-19 : Que sait-on du nouveau variant Omicron ?

À la uneActualitéInternational

États-Unis : Le Pentagone ouvre un bureau dédié à l'analyse des OVNIS

EconomieInternational

Comment fonctionne le marché de l'or ?

À la uneInternationalSanté

Nouveau variant : la Commission européenne propose de suspendre les vols en provenance d'Afrique Australe

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux