À la uneCinéma

Le jour où … Michael J. Fox a failli ne pas jouer dans Retour vers le Futur

Retour vers le Futur est aujourd’hui l’un des films cultes du cinéma. Tout le monde connaît l’incroyable histoire de Doc et Marty qui voyagent dans le temps à bord de la célèbre DeLorean. Mais entre désaccords avec les studios, le choix difficile des acteurs et les problèmes de budget, Retour vers le futur a bien failli ne jamais voir le jour.

Dans l’Histoire, beaucoup d’événements qui constituent notre culture d’aujourd’hui auraient pu se passer d’une toute autre manière.
C’est le cas de certains films cultes dont le rendu final que l’on connait tous est le résultat d’une succession de problèmes, de contraintes et de catastrophes en tout genre.

3 hommes et un film

Si Retour vers le Futur est finalement sorti en 1985, c’est grâce à 3 hommes. Premièrement Bob Gale et Robert Zemeckis, deux jeunes réalisateurs inconnus, mais qui rêvent de faire de grands films. Ils ont, à l’époque, seulement deux films à leur palmarès qui ont été de vifs échecs (I Wanna hold your hand et Used cars). Mais au début des années 80, ils ont l’idée d’un film sur le voyage dans le temps. Ils écrivent alors un scénario et fiers de leur création, ils vont le présenter à un studio : Columbia. Mais dés le début, un problème se pose, le scénario de Zemeckis et Gale n’est pas validé, il est même dénigré par le studio qui trouve l’idée dépassée et pas originale. Les deux jeunes réalisateurs vont alors frapper à plusieurs portes, mais personne ne veut de leur film et tous les studios vont dire que ce film ne verra jamais le jour. Tous sauf un : Steven Spielberg qui croit au potentiel du film, le troisième homme sans qui le film n’aurait pas existé. Mais Bob Gale et Robert Zemeckis ont dans un premier temps refusé, découragés par l’échec de leurs deux précédents films. Ils ne voulaient pas signer leur fin de carrière avec celui-là et abandonnent le projet. 3 ans plus tard, Zemeckis réalise un film qui sera un succès (Romancing The Stone). Tous les studios le rappellent pour produire le film qu’ils avaient tous refusé quelques années plus tôt. Gale et Zemeckis se souviennent du soutien de Spielberg et lui confient le projet. Retour vers le futur est en route.

Qui sera Marty McFly ?

Les candidats qui prétendent au rôle de Marty McFly sont nombreux, Johnny Depp sera par ailleurs l’un d’entre eux. Mais Bob Zemeckis a déjà en tête son Marty McFly qui n’a même pas connaissance de l’existence du film : Michael J. Fox. À l’époque, l’acteur est connu pour son rôle dans la série Family Ties (Sacré famille). Zemeckis contacte Gary Goldberg, producteur de la série, pour tenter de le convaincre d’autoriser Michael à jouer dans son film. Mais Goldberg refuse, car il n’a pas fini les tournages avec le comédien. Robert Zemeckis se fait une raison et engage un acteur qui semble correspondre au rôle de Marty tout en continuant de penser que Michael J. Fox aurait été parfait. Cet acteur, c’est Eric Stoltz. Le tournage commence donc avec Eric qui joue très bien. Mais un mois après le début du tournage, Zemeckis fait marche arrière. Il en est sûr, Eric n’est pas Marty. Il veut Michael J. Fox pour jouer Marty McFly et fera tout pour l’avoir. Gary Goldberg accepte à une seule condition, que le principal intéressé, c’est-à-dire Michael J. Fox, accepte de tourner la série et le film en même temps. Ce que le comédien acceptera immédiatement. Le tournage reprend enfin. L’acteur va alors devoir tenir un rythme épuisant, travaillant 16 h par jour et dormant 1 h par nuit. Mais son travail a payé, car avec l’acharnement de Robert pour l’avoir dans le film et l’énergie donnée par Fox sur le tournage, Marty McFly est aujourd’hui un personnage culte.

Retour vers le passé

Comme dans la plupart des films, l’argent a très vite été un problème dans le cas de Retour vers le Futur. Après que le tournage soit bien entamé, Universal se rend compte qu’il va coûter beaucoup trop cher. Alors, les studios demandent à Robert Zemeckis et Bob Gale de retirer 1 millions d’euro du budget, ce qui paraît presque impossible pour les réalisateurs. Face à ce nouvel échec, ils vont devoir trouver une solution si ils veulent enfin réussir à tourner leur film. Et ils vont la trouver très rapidement : changer la fin. Il était prévu au début dans le scénario que la fin se déroule dans un site d’essai nucléaire pour créer une explosion et ainsi renvoyer la DeLorean vers le futur. Mais la fin qui a finalement été faite nous la connaissons tous. Celle où la foudre frappe l’horloge de Hill Valley et permet à Marty et Doc de revenir vers le futur à bord de la DeLorean au même endroit par lequel il sont arrivé dans le passé. Au final, les réalisateurs avoueront que cette contrainte leur a permis de faire une bien meilleure fin que ce qui était prévu.

Bob Gale et Robert Zemeckis ont enfin réussi, avec le soutient de Spielberg, la persévérance de Zemeckis pour avoir Michael J. Fox et le génie des deux réalisateurs, le film sera terminé. Retour vers le Futur sortira en 1985.

About author

Journaliste
    Related posts
    À la uneBrèvesCinéma

    Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

    À la uneBrèves

    Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

    À la uneBrèvesFaits Divers

    Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

    À la uneCultureInternational

    5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux