À la uneCultureInternationalSociété

L’homosexualité: des pays pensent encore que c’est une maladie

Alors que les pays accordent peu à peu le droit au mariage pour tous et qu’ils reconnaissent l’amour entre deux personnes du même sexe; certains pensent toujours que l’homosexualité est une maladie.

Les mentalités changent au cours des années et au fil des époques. Pendant longtemps nous avons pensé que l’homosexualité était une maladie et ainsi des thérapies en tout genre se sont multipliées. Arte propose un court reportage à ce sujet accessible sur leur site.

Richard von Krafft-Ebing a publié en 1886 un ouvrage intitulé psychopathia sexualis dans lequel il classe l’homosexualité dans la catégorie des perversions et des maladies. En France également, un certain médecin Auguste Ambroise Tardieu décrivait cela comme quelque chose d’effroyable et comme une maladie physique et mentale.

Ainsi, dans les années 60′, des médecins ont crée la thérapie par électrochocs. Ils pensaient que donner des décharges électriques aux patients tout en leur montrant des photographies d’homme nu pouvait soigner la maladie. Ils pensaient qu’ainsi, le cerveau ferait le lien entre la vision de ces images et la douleur physique. Cette pratique s’est avérée avoir des conséquences désastreuses sur le cerveau des patients. En réalité, l’électricité détruisait les neurones.

Toutefois, il existait à cette époque, des chercheurs qui pensaient que l’homosexualité était simplement une forme de sexualité différente. C’est le cas notamment du chercheur Allemand Magnus Hirschfeld. Mais ces travaux n’ont pas survécu aux nazis.

L’homosexualité, une question d’époque ?

Aujourd’hui, de nombreuses sociétés se sont accordées pour dire que l’homosexualité n’est pas une maladie mais bien une orientation sexuelle reconnue et respectable. En effet, en 1992, l’organisation mondiale de la santé la liste des maladies. Mais le combat continu pour que les homosexuels soient pleinement acceptés. Et le droit au mariage est une des revendications pour lesquelles ils se battent.

En avril 2001, les Pays Bas sont devenus le tout premier pays à légaliser le mariage homosexuel. En 2013 c’est la France qui vote la loi du mariage pour tous et récemment, Taïwan a suivi.

On pourrait donc penser que l’homosexualité est peu à peu accepté, cependant ce n’est pas tout à fait le cas.

Malgré les avancées scientifiques, tout le monde ne conçoit pas l’homosexualité de la façon. La religion a longtemps désignait cette sexualité comme le signe du diable. Et aujourd’hui encore, des personnes pensent que cette sexualité est anormal. Selon Mariam Al-Sohel, une Koweïtienne, ce serait une « maladie transmise par le viol due au développement d’un ver anal ». D’ailleurs, Konbini explique qu’elle aurait trouvé un remède scientifique

Image result for koweit chercheuse trouve un remede homosexualite

« Les désirs sexuels se développent quand une personne est agressée sexuellement, ils persistent ensuite à cause d’un ver anal qui se développe et se nourrit de sperme. […]

Donc j’ai créé des suppositoires, qui peuvent être utilisés par certaines personnes dans certains contextes. Ils guérissent ces désirs en exterminant le ver qui se nourrit de sperme. »

L’homosexualité semble encore déranger et soulever beaucoup d’interrogation.

A LIRE AUSSI :

Related posts
À la uneSéries Tv

La Nuit où Laurier Gaudreault s'est réveillé : première bande annonce pour la série de Xavier Dolan

À la uneFemmesSantéSexe

5 choses à savoir sur les règles

À la uneBons PlansSociété

5 stations de ski où aller sans se ruiner

À la uneCinémaPop & Geek

Qui est Adam warlock le nouveau personnage qui arrive dans Les Gardiens de la Galaxie 3 ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux