C’est le moment du recrutement. Ceux qui ne savent toujours pas quoi faire l’année prochaine, et qui restent motivés, trouveront peut-être la réponse à leur recherche auprès du Service civique. Le Service civique, c’est un engagement utile pour la communauté, et qui donne un coup de pouce à une future vie professionnelle.

Créé en mars 2010, le Service civique vient de fêter ses huit ans. Chaque année, le nombre de volontaires augmente. L’année 2017 a été particulièrement faste avec près de 125 000 jeunes en contrat. Aussi, l’agence du Service Civique revoit à la hausse ses attentes et espère atteindre la barre des 150 000 contrats. Si les candidatures sont nombreuses tout le monde a donc sa chance.

Cet article pourrait également vous intéresser: Albane Melec et Marius Cabre, invités des As du Placard / Service Civique #125

Un engagement volontaire avant tout

Initialement, on a instauré le Service civique pour remplacer le Service civil, lui-même remplaçant le Service militaire. L’agence propose des centaines de missions catégorisées en neuf domaines.  Les missions se réalisent en France ou à l’étranger. La durée oscille la plupart du temps entre six et neuf mois selon la nature de la mission.

Pour signer, il faut avoir entre 16 et 25 ans, être étudiant, en recherche d’emploi, inactif ou salarié. Le Service civique est indemnisé, mais il s’agit avant tout d’un engagement volontaire pour « renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale ».

Cet article pourrait également vous intéresser: Hollande veut renforcer le service civique pour les jeunes.

Les candidatures sont nombreuses, et les places chères selon le secteur ou la zone demandé. Aucun niveau minimal de formation n’est exigé des candidats. Toutefois, certains directeurs d’organisations reconnaissent attendre un minimum de capacité d’autonomie et d’ingéniosité de la part des volontaires. 

Si l’on en a l’opportunité, l’expérience est toutefois payante. Le 30 mai dernier, la Fondation Deloitte qui agit en faveur de l’éducation et du développement solidaire a récompensé Lara Temmerman pour son action auprès du Service civique. Plus récemment, lors du 14 juillet à l’occasion de la fête nationale,  neuf volontaires du Service civique ont participé à l’organisation du défilé. De quoi booster un CV pour une suite professionnelle.

Les astuces à connaître lors de sa candidature

Pour mettre toutes les chances de son côté, il est nécessaire de connaître quelques astuces. Tout d’abord, il est avant tout question d’un engagement volontaire d’utilité publique. La plupart des offreurs de missions n’apprécient donc guère que les candidats glissent un CV à leur candidature. Pour certains, cela laisse supposer que les candidats assimilent une mission à un job, donc qu’ils attendent un retour de leur engagement, notamment une rémunération. La lettre de motivation suffit.

Lorsqu’une candidature est retenue, un entretien a lieu avec l’offreur de mission. Celui-ci va avant tout chercher à mesurer la volonté du candidat à vouloir s’engager pour la communauté. Le candidat doit savoir mettre en avant ses compétences et ses expériences antérieures dont il saura se servir pour se rendre utile à autrui.  

Pour candidater à une mission rendez-vous sur le site officiel.