À la uneActualitéPolitiqueSociété

“Opération Azur” : le projet de coup d’Etat de Remy Daillet-Wiedemann

Depuis le 22 octobre 2021, Rémy Daillet-Wiedemann est mis en examen pour «association de malfaiteurs”. Figure complotiste de l’ultra droite, il est accusé d’avoir orchestré des projets d’attentat avec le groupuscule “Honneur et Nation”.

Depuis la Malaisie, Rémy Daillet-Wiedemann est soupçonné d’avoir tenté de s’emparer de l’Élysée. Il compare aux côtés de 14 personnes dont son ancienne secrétaire. L’homme de 55 ans avait déjà fait face à la justice le 16 juin dernier. Il avait été accusé de “complicité d’enlèvement d’un mineur, commis en bande organisée”. L’homme était aussi connu pour ses vidéos YouTube, anti-vaccin, anti avortement.

L’Affaire Mia

Rémy Daillet, l’ancien cadre du MoDem en Haute-Garonne, été déjà mis en examen pour l’affaire Mia. Il était soupçonné d’être l’organisateur de l’enlèvement de la jeune fille de 8 ans. Le 13 avril dernier, des hommes s’étaient introduits dans le domicile de la grand-mère qui l’hébergeait. Mia avait été retrouvée 5 jours plus tard, saine et sauve, en Suisse. Une alerte enlèvement avait été déclenchée. Finalement, l’enquête avait révélé que la mère de Mia, Lola Montemaggi, avait contacté les ravisseurs via internet. Elle voulait récupérer sa fille dont elle s’était vue refuser la garde. 

Le Projet Azur

“Le projet Azur” devait être un “renversement populaire” d’un gouvernement “génocidaire”. Pour cela, le groupuscule ultra droite “Honneur et Nation” était composé d’individus “psychologiquement fragiles”, d’anciens militaires et des personnes insérées avec des responsabilités. Jean-Christophe Basson-Labri, avocat de Rémy Daillet, affirme lui que, son client “prônait un renversement pacifique”. Néanmoins, il apparait que Rémy Daillet avait fait appel à des militaires pour justement entrainer les assaillants de l’Élysée. Des “voltigeurs” et des “grenadiers” devaient attaquer l’Assemblée nationale, le Sénat et le ministère des armées après avoir pris le palais présidentiel. Le groupuscule complotiste avait aussi prévu de s’attaquer à des centres de vaccination et des antennes 5 G pour se préparer et tester les participants.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMusiquePeople

Aya Nakamura en garde à vue... c'est quoi cette histoire ?

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... "Tout le monde ment" avec Vincent Elbaz

À la uneModeReportages

Hôtel Mahfouf : on a testé la boutique de Léna Situations

ActualitéLittératurePop & Geek

Qui est Neil Gaiman, l'homme derrière "The Sandman" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux