ZéroStérone, c’est la nouvelle série-web futuriste qui fait du bien. Co-écrite par Éléonore Costes, Sandy Lobry, Marion Séclin et Nadja Anane, cette dernière l’a aussi réalisé. VL a pu assister au début du tournage. Immersion dans un monde « sans hommes« , dans les locaux de l’ancien Parti communiste français (PCF)…

ZéroStérone ou la nouvelle série à suivre ! À l’écriture, quatre femmes pour un monde « sans hommes« . Nadja Anane, Éléonore Costes, Sandy Lobry et Marion Seclin l’ont imaginé, et écrit. Dans un format court, huit épisodes de treize minutes. Cette série est co-produite par La Dame de Coeur, France Télévisions Nouvelles Écritures et Effervescence Fiction…

Plus d’un siècle après la disparition des hommes…

Le synopsis est prenant et réserve bien des surprises : « 108 ans après la disparition du dernier homme suite à une guerre chimique, il ne reste plus que des femmes sur Terre. Charlie [Sandy Lobry]et Lucie [Eléonore Costes], deux sœurs, ne se posent plus la question, elles n’ont jamais connu les hommes. La société s’est réorganisée depuis dans ce monde, […]. Mais lorsque Charlie accompagne Lucie à sa JAPP (Journée d’Appel et de Préparation à la Procréation), l’unique chance dans la vie d’une femme de se faire inséminer dans une banque de sperme, elles tombent nez à nez avec Gabrielle qui les entraîne à la recherche du dernier homme survivant…« .

Un tournage féminin

Au PCF, sur le tournage, beaucoup de femmes, majoritairement. Entre les comédiennes, la réalisatrice, les figurantes et les techniciennes, on se sent déjà en pleine immersion dans cette série d’anticipation. « Silence s’il vous plaît. Ça tourne ! « , le début d’une scène démarre. Marion Séclin en action, suivie de femmes en costumes noirs. Serait-ce des policières de ce nouveau monde ? Sont-elles gentilles ou bien, méchantes ?

Policières et infirmières de la série ZéroStérone lors du tournage (Crédit : Carrere Céline)

 

Un peu plus de quatre semaines de tournage, et pour la suite, cela va se passer en Corse, sur l’île de beauté. Besoin de soleil exige. Avec une seconde partie en « road movie« . Malgré « plus d’ambitions que d’argents« , le tournage se déroule « très bien« , explique Nadja Anane, réalisatrice et co-auteure de ZéroStérone. « On a des équipes hyper créatives qui sont toutes ravies de pouvoir créer un monde« , ajoute-t-elle. Pour Marion Séclin, actrice et co-auteure, c’est  « très intense, très excitant« . « On [Éléonore, Sandy, Marion et Nadja] a quand même beaucoup de choses à faire passer, en assez peu de temps« , « on a envie de dire pleins de choses« , explique-t-elle. Pour le jeu d’acteur c’est un réel plaisir, « on a pas beaucoup eu l’occasion de sortir autant de notre zone de confort« .

Un casting varié

Dans ZéroStérone le casting est éclectique avec des acteurs web et des comédiens du cinéma. Comme Catherine Hosmalin, dans le rôle de la cheffe du gouvernement, une forte personnalité dans la série. En écrivant ce personnage, les auteures ont très vite pensées à elle. Lorsque Catherine a accepté leur proposition, elles étaient « trop contentes« .

Catherine Hosmalin lors du tournage de la web-série ZéroStérone (Crédit : Carrere Céline)

 

Dans cette série, les femmes ont des rôles importants et ne sont pas rétrogradées au rang simple de la « petite amie« . Une envie commune et partagée, dès les prémices du projet : « Ecrivons nous de beaux rôles, de femmes fortes« , « qui deviennent ‘badass’ même« , déclare amusée, Sandy Lobry.

Au départ, un simple message Facebook

Ce projet est né il y a deux ans. À l’origine Sandy, qui envoie un message à ses amies, Éléonore, Marion et Nadja  sur la messagerie de Facebook, une simple invitation à se rejoindre, pour discuter. Une envie de travailler ensemble. Sandy va alors venir avec une idée « ce serait marrant un monde où il n’y a pas d’hommes« . Et à partir de ce moment là, la machine était lancée : « c’était parti« , lâchent-elles en cœur. Une idée confirmée par Marion : « On était des filles, on avait envie de bosser ensemble et […], cette idée là nous est venue« .

Un message commun : l’équilibre

Une web-série qui devait naître avant les mouvements #Metoo, mais qui par la force des choses « arrive quand même au bon moment« , déclare Nadja. Comme « un message d’apaisement post tout ça, où des gens commencent à être énervé« .

Et c’est vrai, lors des conversations un mot revient souvent, un message : « l’équilibre« , entre homme et femme. Car selon Marion, « aucun extrême n’est bon pour personne« . La recherche d’une « collaboration ensemble et un respect mutuel« , rajoute Nadja. Et puis tout simplement une envie de briser les clichés, ceux de la femme qui serait « une petite chose fragile » et montrer toutes ses complexités, qu’il y a « des femmes très fortes, des femmes très méchantes, des femmes très agressives, des femmes très douce« , exposer « la diversité […], des personnages« , explique Marion.

View this post on Instagram

G.L.C 📸 @elliot.aubin

A post shared by Eleonore Costes (@eleonorecostes) on

En conclusion, avec toutes ses surprises, ZéroStérone c’est la nouvelle web-fiction à ne pas manquer, sortie prévue en 2019.

À lire aussi : On a vu pour vous… le premier épisode du reboot de Charmed