À la uneFranceMédias

Combien sont payées les candidates à l’élection de Miss France ?

Miss France 2022 TF1 salaire candidates élection

L’année dernière, pour la première fois dans l’histoire du concours Miss France, les 29 prétendantes au titre ont été rémunérées.

En raison des actions judiciaires intentées par l’association “Osez le féminisme !“, dénonçant les conditions de participation des candidates à l’élection, la nouvelle productrice du concours Miss France avait annoncé du changement à la mi-novembre dernier : “La ligne éditoriale et la production de l’émission retransmise sur TF1 ont des conséquences artistiques, techniques et juridiques. C’est pour ça que cette année, les candidates auront un contrat de travail“. Une grande première depuis la création du concours en 1920. Mais qui dit contrat de travail, dit aussi salaire bien évidemment. Alors, à combien s’élève ce dernier selon vous ?

“L’équivalent du smic”

Samedi dernier, ce sont nos confrères du Parisien qui ont révélé la somme exacte de ce “salaire dérisoire“. Accrochez-vous bien… Il est de “84 euros par jour, soit 252 euros net en tout. L’équivalent du smic“, raconte l’une des candidates au journal. En effet, si leurs fiches de paie paraissent aussi creuses, cela est dû au fait qu’elles ne sont payées seulement que pour trois jours : celui de l’élection et les deux journées de répétitions. “C’est vraiment symbolique” poursuit-elle désespérément.

Si certaines des candidates à l’élection Miss France se disent satisfaites, d’autres n’ont pas hésité à critiquer la mesure. “On y enregistre plein de séquences pour l’émission, et on enchaîne les séances photos, parfois de 6 à 22 heures“, déplore une concurrente de Diane Leyre. Une vision également partagée par Gwenegann Saillard, Miss Champagne-Ardenne 2020 : “Pourquoi nous rémunérer uniquement sur trois jours? Le contrat devrait couvrir tout le mois où on se rend disponible, où on met nos études, nos jobs, nos vies de côté. Recevoir des cadeaux, ça ne remplace pas un salaire. D’ailleurs, on nous incite à en faire la promotion sur nos réseaux sociaux. On devient des égéries bénévoles. C’est de l’exploitation“.

La présidente de la société Miss France réagit

Interrogée par le quotidien, la récente présidente de la société “Miss France” Alexia Laroche-Joubert a estimé que cela était largement suffisant. “Miss France est un concours” a-t-elle rappelé. Cette dernière a gentiment invité celles qui n’étaient pas d’accord à aller faire de la téléréalité, tout en martelant qu’elle n’envisageait pas de prolonger la durée du contrat de travail. “Cela ne correspond pas à nos valeurs et les motivations des candidates ne seraient plus les mêmes. Pour ça, elles peuvent faire Les Marseillais ou Les Ch’tis“.

À lire aussi : Miss France : des femmes transsexuelles vont pouvoir concourir

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneCultureMédias

Tu te souviens… du Morning Live ?

À la uneCulturePop & Geek

Tu te souviens … de la Game Boy ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l'Éducation nationale ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Rima Abdul Malak, la nouvelle ministre de la Culture ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux